Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Le scénario des déménagements physiques et moraux de Johnny Haliday donne le vertige. Il y a quelques mois qu'il réside officiellement six mois par an (à vérifier) en Suisse pour diminuer substantiellement ses impôts. La situation se corse avec sa possible obtention de la nationalité belge pour cause d'une filiation qui ne fut guère à l'honneur pendant la vie de son père. Beaucoup ont considéré avec sympathie sinon fierté le choix du chanteur français. Force est bien aujourd'hui de constater que la motivation première d'Haliday est sordidement économique. Devenu Belge, après un purgatoire de deux ans qu'il passera sans doute officiellement en Suisse, il pourra s'établir à Monaco où n'étant plus français il sera dispensé d'impôts comme notre Justine nationale. Ainsi un petit salaire en France et surtout en Belgique entraîne une imposition de solidarité et des états tricheurs et à mes yeux moi immoraux permettent à de grandes fortunes d'échapper à toute solidarité. Je considère que cette exonération totale choisie en connaissance de cause est une forme d'incivisme et quand un candidat à la Présidentielle française le "comprend", fut-il Sarkosy, il prouve simplement le bas niveau de ses convictions de civisme et de justice . En revanche j'ai apprécié les opinions de Yannick Noah et Bernard Henry Levy, Milliardaire, qui trouve tout à fait normal de payer à hauteur de sa richesse des impôts qui permettent à l'état d'accomplir ses fonctions régaliennes et de redistribue aux laissés pour compte du capitalisme de vivre un peu mieux. Mais Sarkosy préfère sans doute ses amis supporters, il affirme aimer passionnément la France, mais j'ai peur que ce ne soit pour lui une abstraction commode, recouvrant certes ses amis de classe ou de quartier mais sûrement pas le petit peuple de France qui n'a pas le choix d'éluder l'impôt comme ce Millionnaires ou milliardaires qui ne font pas pour moi honneur à leur pays. Yvan Balchoy balchoy@belgacom.net
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article