Catégories

Publié par BALCHOY

IL A OSE PROFANE LA MEMOIRE DE JAURES (JANVIER 2007)

Lui, l'héritier de cette droite nationaliste qui l'a assassinée en 14, il a osé cette infamie sans nom, lui qui en même temps présente un programme qui donne et redonne aux riches de ce pays à pleines mains les mêmes qui vont dépouiller les pauvres, les sans emploi du peu qu'ils ont.

Le bouclier fiscal à 50 %, les impôts des sociétés rabaissés de façon indécente, le droit de grêve vidé de sa substance, les chomeurs victimes souvent de la gourmandise financière des patrons considérés comme des paresseux, enfin un nationalisme, et une notion de préférence nationale qui ne se différencie de Le Pen que par une hypocrisie plus grande que la sienne. Après tout cela il n'y aura plus grand chose à l'Etat pour accomplir ses missionsde redistribution. Il est vrai qu'on fera payer les pauvres pour accroître les privilèges des riches sana doute en accroissant la TVA l'impôt des pauvres.

La sécurité sociale que Xavier Bertrand son fidèle lieutenant détricote peu à peu d'abord au nom du choix des meilleurs médicaments jusqu'à proposer  à présent à pas feutrés l'automédication qui on le sait tuera pas mal de patients pour économiser quelques millions qu'il faut bien garder ou donner aux riches qui de toute façon pourront consulter eux sans être remboursés avec les moyens nouveaux qu'on leur donne petit à petit.

Oser après cela en appeler à Jaurès, à Blum aussi parait-il,  c'est immonde et si l'on se réfère au nombre (bien entendu pas contesté cette fois par une police aux ordres du Ministère de L'intérieur) à l'enthousiasme, je ne suis pas sûr que les premiers qui ont suivi Hitler, Mussolini élus régulièrement, comme  Sarkosy l'a affirmé très imprudemment n'étaient pas plus nombreux plus enthousiastes que le troupeau d'oies lâches et intéressés qui suivent le politicien de la racaille et du karcher.Quand Sarkozy parle de  Jaurès c'est aussi infâme que quand Bush parle de Dieu et de l'Evangile.

Quant à la politique du petit gesticulateur concernant les étrangers sans papiers et la manière de leur exprimer "qu'ils ont pour vocation de quitter le territoire," on sait comment ça se produit parfois en les ligotant, en les scotchant comme un paquet poste international qui d'ailleurs un jour a tué (Six mois de personne avec sursis : qui parle encore de justice équitable en ce cas !)

Quant on attribue à Mittérand la phrase de Giscard "Vous n'avez pas le monopole du coeur" alors qu'évidemment c'est un propos de droite en l'occurence de Giscard, on prouve à tous son peu de vraie culture. C'est n'est pas une bravitude sans importance, c'est une ignorance crasseuse indigne d'un candidat à un poste si élevé. Qu'il se fasse recruter dans une firme américaine de finance, passe encore mais il est selon moi indigne de représenter la France de Victor Hugo, de Jaurès, de Léon Blum.

Je n'oserai dire qu'on a tué Jaur²ès une deuxième fois, en tout cas moralement peut-être. Je ne veux ici en aucun cas promotionner Ségolène Royal. La question n'est pas là. Je trouve ici la dérive d'un politicien de droite qui mord même dans l'extême droite nationnaliste et ose rapprocher ses idées de celles de Jaurès. Honte. Sarkosy sera peut-être un jour président. L'important c'est de savoir avec quelles idées, quel programme ! je lui rappelle ses propres dires, qu'est-ce que cela veut dire, Hitler a été lui aussi élu et nous connaîssons la suite. Les idées d'injustice de classe, de nationalisme extrémiste de l'ex émigré ou fils d'émigré généreusement acceuilli en France sont inquiétantes, très inquiétantes et surtout angoissantes pour les petites gens de France.

Quant à ceux comme le suivent comme des oies (Oui monsieur Juppé etc...) simplement dans l'espor demain d'un ministère petit ou grand, d'une investiture très douteuse sans cela,  ce sont des lâches et je redis qu'à mon avis l'UMP mériterait plutôt d'être désignée comme l'union des médiocres du peuple.

 

 

Yvan Balchoy

balchoy@belgacom.net

Commenter cet article