Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Promis, juré dans deux ans aucun sdf ne passera les nuits d'hiver dehors, puisse cette promesse de Sarkosy se réaliser, mais si j'étais français cette promesse ne me ferait pas voter pour un hommes dont tous les actes passés sont à contre-courant de cet "engagement" de campagne.

En revanche je veux croire et me battre pour que la consigne en exergue de la couverture du dernier hebdo bilingue de notre pays "Solidaire" se réalise. Sur l'édition française il est écrit: "séparatisme, neen bedankt !" et sur la version néerlandaise :"Séparatisme, non merci !"

 Voilà qui paraît plus sincères que certains pleurs de crocodile de certains politiciens du nord ou du sud du pays scandalisés par la fiction de la Rtbf sur la fiction :"l'indépendance de la Flandre" que je n'ai pas vue mais que beaucoup de ces hommes politiques font tout pour la crédibiliser par leurs discours nationalistes, leurs lois séparatistes.

 Mais ce qui m'a tout à la fois fâché puis satisfait ce matin c'est ce projet d'une injustice grossière et malotrue comme son auteur , Michel Charasse qui proposait d'introduire en catimini l'indexation des rémunérations déjà pharaoniques des sénateurs français sur l'augmentation de la vie, alors que ce même sénat venait de la refuser aux fonctionnaires: un vrai acte de forfaiture venant d'un socialiste déboussolé et même ayant perdu tout idéal comme nous en avons une flopée chez nous.

Heureusement, sous la houlette et la colère du Président de l'assemble Nationale, Monsieur Debré le Sénat a refusé cet amendement aussi honteux qu'injuste. C'est bien la preuve qu'il ne suffit pas de se dire à gauche pour l'être et que tous les femmes et hommes de droite ne sont pas obtus comme le petit gesticulateur du Ministère de l'intérieurs et ses dindons courtisans Fillon, qui a encore sévi sur France Inter et Copé pour qui il faut baisser les impôts des privilégiés au risque de rendre impossible l'aide de l'état aux "moins favorisés" (traduction en langage ump du mot pauvre !)

Voir www.solidaire.be

Yvan Balchoy

balchoy@belgacom.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article