Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Hier j'ai voté indirectement grâce à un ami pour une personne que j'admire beaucoup mais qui se présentait dans une autre circonscription ; en même temps je ne rougis pas du bulletin que j'ai jeté dans l'urne car il a coché le nom d'une candidate que je crois honnête et qui si elle était aux commandes de ma ville y ferait sans doute du mieux. Dans l'après-midi, j'ai rejoint par train, le PTB à Molenbeek pour suivre avec mes camarades les résultats de ces élections dont hier j'ai tenté de vous expliqué l'importance et l'espérance.

Bonne ambiance populaire de tout âge avec sans doute une majorité de jeunes « qui en veulent ». Un grand écran au premier rang nous donne les résultats commentés et filtrés par la RTBF.  Heureusement de temps à autre un camarade, un GSM à la main, nous transmet les nouvelles, excellentes la plupart du temps concernant les résultats du PTB.

Rapidement nous apprenons qu’à Zelzate près de Gand où nous avions deux élus, il y en aura cinq. Puis qu’à Herstal près de Liège nous gardons les deux conseillers élus aux dernières élections, J. Vandepaer et Nadia Mosufo.

A Genk dans le Limbourg un nouveau camarade médecin, Harry Dewitte obtient un siège. A Seraing, près de Liège, encore un médecin Hans Krammisch rejoint le succès de ses camarades d’Herstal.

Nous voici déjà avec neuf élus au lieu de cinq. Le Soir avait écrit qu’à partir de dix élus ce serait un grand succès pour le parti. Nous y sommes presque.

En mangeant de bons sandwichs, assaisonnés de café, je vois arrivé une splendide fille, bien entourée, c’est Miss Bruxelles, candidate avec sa Maman à Molenbeek sur notre liste. Elle venait, je crois, de passer à TV Brussel.  Certains média, prenant sans doute leur rêves pour réalités avaient écrit que  Halima Cheaima allait délaisser le PTB pour se consacrer à ses devoirs de Miss. Raté. La jolie camarade se laisse photographier entouré par ses compagnes et compagnons de la salle.

A Lommel Staf Henderickx sur une liste apparentée emporte lui aussi un siège.

 Nous en sommes à 10 sièges. Non seulement le PTB a gagné des voix, ce qui est magnifique mais en plusieurs endroits il fait obstacle à la victoire du Vlaamse Blok ; c’est le plus important de cette soirée.

Le soir, à la maison, on ne parle que de Schaerbeek et de l’échec de Laurette Onkelinx que pour ma part je ne regrette pas car il ne suffit pas de se dire socialiste pour l’être au sens de nos ouvriers qui se battaient fin du XIXème siècle pour s’assurer des droits minimaux alors que les ancêtres de nos partis Libéral et chrétien (on dit humaniste c’est assez  paradoxal) leur envoyaient la mitraille des gendarmes. De ce flot de chiffres, je ne retiens surtout que des ambitions personnelles atteintes ou ratées. 

Quelques autres victoires  du parti sont encore annoncées à la va-vite.  Mie Branders et  Erica de Meyer obtiennent deux sièges au lieu de un à Hoboken et là c’est une victoire double en quelque sorte car elle barre l’accès du VB à la majorité absolue: victoire ennuyeuse pour les "grands" partis car elle  les oblige à donner une place à ce parti révolutionnaire dans la majorité qui l’emporte sur le V.B.

 

Je n’oublie pas à ce propos le refus initial à Charleroi des socialistes et libéraux de discuter à la radio, pour une fois équitable, en présence d’un candidat PTB (alors qu’en d’autres endroits on discute avec les racistes du nord) ; finalement  la discussion a pu avoir lieu mais le refus initial des deux partis bourgeois n’est pas à leur honneur.

Il faut saluer l’exploit de Patrick Janssens du SPA dont l’équipe dépasse le V.B. à Antwerpen. Je pense qu’on entendra encore parler de lui en Flandre à l’avenir.

 

 

Ce lundi matin, je me précipite suri le Soir qui annonce  « tous les résultats » j’y retrouve et c’est tout normal  beaucoup de nouvelles concernant la bande des quatre (PS, MR, CDH, Ecolos) seuls partis démocratique pour le pseudo journal neutre de la capitale belge. L’essentiel est dit : l’échec du Vlaamse Blok au nord et celui un peu bancal je trouve du front national dans le sud. Tout est dit aussi sur les querelles de personnes et d’appareils, les paroles données ou reprises qui font penser aux électeurs que leur choix est plus que relatif quand il s’agit de choisir celles et ceux qui vont diriger nos cités.

Du PTB pour ainsi dire rien sinon les deux élus à Herstal, un à Genk. De Zelzate, pourtant déjà connu la veille à 18h, je ne trouve pas mention. Je me dis que ceux qui se ont voté PTB et se fient au soir doivent être bien déçus et peut-être pas par hasard.

Heureusement j’appelle une camarade au centre du Parti à Bruxelles et j’apprends d’autres résultats aussi réconfortants : un élu à La Louvière Jan Keyser , 6 et non 5 à Zelzate, le docteur Kiwi, Dirk van Duppen à Deurne, fief potentiel de V.B.

Et voilà, le Ptb a triplé le nombre de ses élus. Vous avez sûrement remarqué la consonance germanique de plusieurs des gagnants en Wallonie. C’est l’occasion de rappeler avec fierté qu’au PTB pas mal de jeunes flamands, des médecins en particulier, ont choisi d’exercer en Wallonie. Nous sommes à l’opposé des thèses de repli sur soi de beaucoup de partis du nord du pays.

Si nous n’avons pas réussi à avoir un élu à Anvers  (plus de 5000 voix toutefois), à Molenbeek (2,9%) à Schaerbeek, à Namur nous ferons mieux la prochaine fois.

Ce lundi soir, je suis heureux certes pour le parti et les camarades qui se sont dépensés sans compter pour un tel résultat mais aussi pour l’efficacité du parti face au V.B. dans la région d’Antwerpen.

MISSION ACCOMPLIE. Il reste beaucoup à faire mais ces résultats nous donnent du courage à revendre pour continuer d’entreprendre notre lutte avec d’autres progressistes pour une autre Belgique, une autre société demain.

  A consulter : 

www.ptb.be

Yvan  Balchoy

balchoy@belgacom.net

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article