Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY



L'hôtel occupait un point culminant ce qui était désagréable, car on le découvrait de partout, mais nous avions la mer devant nous et deux plages à peu de distance.  A un hôtel voisin de quelques deux cent mètres, nous pouvions aller écouter la T.S.F.  J'appris à la Guimorais, par le Père Goy. que Jeanne se trouvait à Biarritz mais j'étais sans nouvelle de Camille et de Georges, et j'étais mortellement inquiet, comme je le suis resté, en ce qui concerne Georges, jusqu'à mon retour en Belgique.

Un jour que j'étais allé à Cancale, j'appris que Réné Sprin. venait de quitter Cancale et qu'il avait dit incidemment qu'il venait de rencontrer en route Jacques et sa famille. Cela me rassura un peu, et le jour même, je reçus à La Guimorais une nouvelle lettre du Père Goy. , me disant que Camille était à Saint Brévin et qu'après bien des péripéties et bien des dangers qu'Emile se trouvait à Mignaloux. Emile, prévenu par le Père Goy., nous écrivait qu'il viendrait nous voir en voiture.

Il vint le dimanche ou lundi qui précéda notre départ, et, bien qu'il fut très mal à Mignaloux, il fut convenu qu'il profiterait de sa voiture pour enlever sa famille en attendant qu'il nous eût trouvé une place pour loger.

Nous apprenons par une lettre, le lendemain,  qu'il s'était trouvé évincé du local qu'il occupait chez le religieux, et il avait du se réfugier dans un presbytère ultra-pauvre, où vraiment il n'était pas mal. Il nous demanda en même temps de patienter, car il ne trouvait rien pour nous. D'autre part, nous étions fort bien à la Guimorais, où la population était assez accueillante.

Paul et Léon avait aidé un fermier voisin à arracher ses pommes de terre hâtives, et avaient remis en ordre le jardin de fleurs de l'hôtel.  Nous nous décidâmes cependant à déguerpir le deux juin . Voici dans quelles conditions. Nous fûmes avertis qu'il fallait pour le samedi premier juin conduire nos voitures  à Saint Malo, où elles seraient parquées. Seule ma voiture parlementaire était immunisée.

(à suivre)


balchoyyvan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article