Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Les deux modes de "connaissance" ou d'approche et de saisie du réel correspondent aux deux ordres distingués plus haut. Leur but est d'enrichir, chacun à sa façon, la personne humaine en la mettant en contact avec l'être, saisi d'une part comme vérité (ordre de l'être et de la raison) et par ailleurs comme une valeur morale ou esthétique (ordre de l'amour et du coeur). Leur indépendance mutuelle ne les empêche pas de s'influencer dans le concret de la vie. (2)

----------------------------------------------------
(2) le parallélisme entre "OUM" et "SOVEST" est évident en cette citation extraite du récit de sacrilège dont nous avons déjà donné un extrait en cette étude, page.... Aux inspirations du coeur, il oppose l'illumination de l'intelligence et de la conscience morale. "C'est de son coeur que le jugement était parti comme un coup de tonnerre. Pourquoi ne fut-ce pas seulement par une brusque illumination de l'intelligence (OUM) et de la conscience  (SOVEST): "Journal d'un écrivain, 1873, page 232 (éd. russe)
-------------------------------------------------------
Afin de mieux mettre en évidence leur spécificité,confrontons ces deux "ordres"

Ordre de l’être et de la raison

Ordre de l’amour et du cœur

Intelligence (OUM)

Conscience morale (SOVEST)

 

 

Dostoïevski met l’intelligence au service de l’esprit. (2)

(2) Cf. ce texte significatif des Frères Karamazov « S’il n’y avait que l’intelligence, il n’y aurait rien » page 827.

Elle n’atteint en effet que le seul monde terrestre (3)

(3) « L’intelligence, faculté terrestre, ne correspond peut-être qu’à l’organisme actuel, comme le pense Chatov » : Carnet des démons page 957

Il y voit une faculté médiatrice destinée à acheminer l’esprit humain vers la « PRAVDA » (vérité de celui qui a raison, vérité morale vécue existentiellement et la « ISTINA » (vérité de l’être) (4)

« La vérité (pravda) exalte son intelligence et son cœur. La vérité (istina) se révèle assez clairement au malheureux » : « Journal d’un écrivain, 1876, tome II, page 416 (éd. Russe)

On pourrait traduire « SOVEST » par « saisie des valeurs » En russe l’ambiguïté de notre mot « conscience » n’existe pas, puisque  deux termes correspondent  aux deux sens (conscience de soi ou du monde et conscience morale). La 3SOVEST » est en quelque sorte une propriété du cœur qui le rend sensible aux valeurs esthétiques et morales qu’elle discerne grâce au « CHOUVSTVO » (sentiment), inspiré par le cœur. (4)

(4) La distinction entre « SOEZNANE » et « SOVEST » apparaît bien en ce texte où les deux mots se retrouvent : « La loi du Christ qui se manifeste par la conscience (SOZNANE) de la conscience morale (SOVEST) » : Les frères Karamazov, tome I (éd. Russe) page 85

 

Dostoïevski utilise indifféremment semble-t-il, dans « La Légende du Grand Inquisiteur » les expressions : « liberté de conscience » (sovest) et libre choix dans la saisie du bien et du mal. (5)

(5) »Rien de plus tentant pour l’homme que la liberté de sa conscience (SOVEST) mais rien de plus torturant. » : « Les Frères Karamazov, tome I de l’édition russe, page 85.

C’est que le choix réel offert à l’homme se limite à ses yeux aux deux idéaux essentiels qui correspondent chacun à un des pôles du sentiment moral. (6)

(6) Cf. cette étude, page





Yvan Balchoy
balchoyyvan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article