Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

A sa demande, je vous livre ici le témoignage que j'estime véridique d'une enseignante victime d'un cambriolage où des jeunes de 16 à 18 ans lui ont dérobé tout ce qui avait une certaine valeur marchande chez elle, ordinateurs, gsm, appareils photos, bijoux pour environ 4000 euros.

Les évènement se sont passés en matinée. Un témoin qui a vu les voleurs s'enfuir par la fenêtre appelle la police. Celle-ci trouve la porte dans laquelle on a découpé une ouverture à l'aide d'un ciseau à bois resté par terre.










Ne trouvant pas la propriétaire (en vacances), les policiers décident , malgré tout ce que vous pouvez constater sur les photos ci-dessus,   de ne rien faire,  estimant la maison abandonnée et s'en vont en laissant la porte forcée, la fenêtre ouverte, le ciseau à bois par terre.


L'après-midi la fille de la victime revient chez sa mère, découvre le cambriolage et appelle à son tour la police. A peine elle obtient  qu'on constitue un PV car, comme sa mère n'est pas assurée, c'est sans espoir. On lui reproche des fleurs assez hautes devant la porte de la maison qui seraient une sorte d'incitation  au vol. Bref mon amie n'est pas satisfaite de la manière dont en cette circonstance la police a opéré.

J'imagine que s'il s'était agi d'une personnalité connue, elle aurait peut-être eu plus d'égard.

A la décharge de cette police, je dois ajouter que par la suite, mon amie a été reçue en toute courtoisie par un commissaire de police qui l'a auditionnée avec soin.



 




Désordre laissé par les voleurs
Le PV qui ne fut pas si facile à obtenir.




balchoyyvqan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article