Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 


Monsieur

 

 

N’étant pas français, au moins de nationalité, même si certains de mes enfants sont aussi français, je n’ai pas envie de vous désigner comme le Président de tous les français vous qui agissez de plus en plus comme le chef de bande d’une droite sectaire, moutonnière et destructrice de la France sociale.

En cette époque préélectorale, deux de vos attitudes me choquent

et beaucoup de français avec moi.

J’ose espérer qu’elles pousseront beaucoup d’électeurs à voter pour vos adversaires à propos de l’Europe.


Je me souviens encore de ce message sonore quasi inaudible que nous a imposé France inter pour entendre votre épouse vous appeler gentiment «mon chou ».

J’estime qu’il ne faut pas mêler ainsi la sphère privée de
votre vie et les nouvelles matinales de France Inter surtout dans ce
contexte électoral.


Votre décision (ou celle d’un de vos gourous peu inspirés) d’écarter laReine Elisabeth  d'Angleterre, représentant un peuple qui joua un rôle plus que capital dans la libération de la France est un acte de petitesse extrême, de grossièreté diplomatique et de la plate ingratitude

(je ne parle pas de l’accueil charmant que vous avez reçuau palais de la Reine encore que…)

que vous manifestez ainsi pour les milliers de Britanniques

et de Canadiens qui ont donné aussi leur vie
pour la libération de la France et de l’Europe.


Bien entendu on peut comprendre qu’être seul à côté du Président Obama est un geste fort et parlant à la veille d’un scrutin important.

D’abord permettez-moi de vous dire qu’entre lui et vous, partisan d’une droite sectaire et injuste, toute comparaison est plus que boiteuse.

Si l’élection de Barack Hussein Obama est un geste

prophétique pour toute l’humanité, votre nomination n’est qu’un triomphe de politicien d’une droite très éculée.


Bien entendu, si vous décidiez, d'inviter tout de même la Reine
Elisabeth, et pourquoi pas des représentants de l'ancienne Union
soviétique (25 millions de morts qui nous ont aussi libérés !)

je suis prêt à retirer peu ou prou de ce que je vous écris ici.

 

 

Si demain, Madame Royale ou quelqu’autre personnalité française, plus au courant que vous des vrais dimensions de l’histoire

s’excusait auprès du peuple britannique et de sa reine,

de la gougeaterie de cette non-invitation, son geste serait tout à fait justifié.

 

 

Yvan Balchoy


balchoyyvan13@hotmail.com


http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Monsieur

 

 

N’étant pas français, au moins de nationalité,même si certains de mes


enfants sont aussi français, je n’ai pas envie de vous désigner comme


le Président de tous les français vous qui agissez de plus en plus
comme le chef de bande d’une droite sectaire, moutonnière et
destructrice de la France sociale.En cette époque préélectorale, deux

de vos attitudes me choquent et beaucoup de français avec moi. J’ose
espérer qu’elles pousseront beaucoup d’électeurs à voter pour vos
adversaires à propos de l’Europe.


Je me souviens encore de ce message sonore quasi inaudible que nous a


imposé France inter pour entendre votre épouse vous appeler gentiment «


mon chou ». J’estime qu’il ne faut pas mêler ainsi la sphère privée de
votre vie et les nouvelles matinales de France Inter surtout dans ce
contexte électoral.


Votre décision (ou celle d’un de vos gourous peu inspirés) d’écarter la


Reine Elisabeth représentant un peuple qui joua un rôle plus que


capital dans la libération de la France est un acte de petitesse
extrême, de grossièreté diplomatique et de la platingratitude (je ne
parle pas de l’accueil charmant que vous avez reçu


au palais de la Reine encore que…) que vous manifestez ainsi pour les
milliers de Britanniques et de Canadiens qui ont donné aussi leur vie
pour la libération de la France et de l’Europe.


Bien entendu on peut comprendre qu’être seul à côté du Président Obama


est un geste fort et parlant à la veille d’un scrutin important.


D’abord permettez-moi de vous dire qu’entre lui et vous, partisan d’une
droite sectaire et injuste, toute comparaison est plus que boiteuse. Si
l’élection de Barack Hussein Obama est un geste


prophétique pour toute l’humanité, votre élection n’est qu’un triomphe de politicien d’une droite très éculée.


Bien entendu, si vous décidiez, d'inviter tout de même la Reine
Elisabeth, et pourquoi pas des représentants de l'ancienne Union
soviétique (25 millions de morts qui nous ont aussi libérés !)


je suis prêt à retirer peu ou prou de ce que je vous écris ici.

 

 

Si demain, Madame Royale ou quelqu’autre personnalité française, plus
au courant que vous des vrais dimensions de l’histoire s’excusait
auprès du peuple britannique et de sa reine, de la


gougeaterie de cette non-invitation, son geste serait tout à fait justifié.

 

 

Yvan Balchoy


balchoyyvan13@hotmail.com


http://poete-action .ultim-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Monsieur

 

 

N’étant pas français, au moins de nationalité,même si certains de mes


enfants sont aussi français, je n’ai pas envie de vous désigner comme


le Président de tous les français vous qui agissez de plus en plus
comme le chef de bande d’une droite sectaire, moutonnière et
destructrice de la France sociale.En cette époque préélectorale, deux

de vos attitudes me choquent et beaucoup de français avec moi. J’ose
espérer qu’elles pousseront beaucoup d’électeurs à voter pour vos
adversaires à propos de l’Europe.


Je me souviens encore de ce message sonore quasi inaudible que nous a


imposé France inter pour entendre votre épouse vous appeler gentiment «


mon chou ». J’estime qu’il ne faut pas mêler ainsi la sphère privée de
votre vie et les nouvelles matinales de France Inter surtout dans ce
contexte électoral.


Votre décision (ou celle d’un de vos gourous peu inspirés) d’écarter la


Reine Elisabeth représentant un peuple qui joua un rôle plus que


capital dans la libération de la France est un acte de petitesse
extrême, de grossièreté diplomatique et de la platingratitude (je ne
parle pas de l’accueil charmant que vous avez reçu


au palais de la Reine encore que…) que vous manifestez ainsi pour les
milliers de Britanniques et de Canadiens qui ont donné aussi leur vie
pour la libération de la France et de l’Europe.


Bien entendu on peut comprendre qu’être seul à côté du Président Obama


est un geste fort et parlant à la veille d’un scrutin important.


D’abord permettez-moi de vous dire qu’entre lui et vous, partisan d’une
droite sectaire et injuste, toute comparaison est plus que boiteuse. Si
l’élection de Barack Hussein Obama est un geste


prophétique pour toute l’humanité, votre élection n’est qu’un triomphe de politicien d’une droite très éculée.


Bien entendu, si vous décidiez, d'inviter tout de même la Reine
Elisabeth, et pourquoi pas des représentants de l'ancienne Union
soviétique (25 millions de morts qui nous ont aussi libérés !)


je suis prêt à retirer peu ou prou de ce que je vous écris ici.

 

 

Si demain, Madame Royale ou quelqu’autre personnalité française, plus
au courant que vous des vrais dimensions de l’histoire s’excusait
auprès du peuple britannique et de sa reine, de la


gougeaterie de cette non-invitation, son geste serait tout à fait justifié.

 

 

Yvan Balchoy


balchoyyvan13@hotmail.com


http://poete-action .ultim-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Monsieur

 

 

N’étant pas français, au moins de nationalité,même si certains de mes


enfants sont aussi français, je n’ai pas envie de vous désigner comme


le Président de tous les français vous qui agissez de plus en plus
comme le chef de bande d’une droite sectaire, moutonnière et
destructrice de la France sociale.En cette époque préélectorale, deux

de vos attitudes me choquent et beaucoup de français avec moi. J’ose
espérer qu’elles pousseront beaucoup d’électeurs à voter pour vos
adversaires à propos de l’Europe.


Je me souviens encore de ce message sonore quasi inaudible que nous a


imposé France inter pour entendre votre épouse vous appeler gentiment «


mon chou ». J’estime qu’il ne faut pas mêler ainsi la sphère privée de
votre vie et les nouvelles matinales de France Inter surtout dans ce
contexte électoral.


Votre décision (ou celle d’un de vos gourous peu inspirés) d’écarter la


Reine Elisabeth représentant un peuple qui joua un rôle plus que


capital dans la libération de la France est un acte de petitesse
extrême, de grossièreté diplomatique et de la platingratitude (je ne
parle pas de l’accueil charmant que vous avez reçu


au palais de la Reine encore que…) que vous manifestez ainsi pour les
milliers de Britanniques et de Canadiens qui ont donné aussi leur vie
pour la libération de la France et de l’Europe.


Bien entendu on peut comprendre qu’être seul à côté du Président Obama


est un geste fort et parlant à la veille d’un scrutin important.


D’abord permettez-moi de vous dire qu’entre lui et vous, partisan d’une
droite sectaire et injuste, toute comparaison est plus que boiteuse. Si
l’élection de Barack Hussein Obama est un geste


prophétique pour toute l’humanité, votre élection n’est qu’un triomphe de politicien d’une droite très éculée.


Bien entendu, si vous décidiez, d'inviter tout de même la Reine
Elisabeth, et pourquoi pas des représentants de l'ancienne Union
soviétique (25 millions de morts qui nous ont aussi libérés !)


je suis prêt à retirer peu ou prou de ce que je vous écris ici.

 

 

Si demain, Madame Royale ou quelqu’autre personnalité française, plus
au courant que vous des vrais dimensions de l’histoire s’excusait
auprès du peuple britannique et de sa reine, de la


gougeaterie de cette non-invitation, son geste serait tout à fait justifié.

 

 

Yvan Balchoy


balchoyyvan13@hotmail.com


http://poete-action .ultim-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Monsieur





N’étant pas français, au moins de nationalité,même si certains de mes


enfants sont aussi français, je n’ai pas envie de vous désigner comme


le Président de tous les français vous qui agissez de plus en plus
comme le chef de bande d’une droite sectaire, moutonnière et
destructrice de la France sociale.En cette époque préélectorale, deux

de vos attitudes me choquent et beaucoup de français avec moi. J’ose
espérer qu’elles pousseront beaucoup d’électeurs à voter pour vos
adversaires à propos de l’Europe.


Je me souviens encore de ce message sonore quasi inaudible que nous a


imposé France inter pour entendre votre épouse vous appeler gentiment «


mon chou ». J’estime qu’il ne faut pas mêler ainsi la sphère privée de
votre vie et les nouvelles matinales de France Inter surtout dans ce
contexte électoral.


Votre décision (ou celle d’un de vos gourous peu inspirés) d’écarter la


Reine Elisabeth représentant un peuple qui joua un rôle plus que


capital dans la libération de la France est un acte de petitesse
extrême, de grossièreté diplomatique et de la platingratitude (je ne
parle pas de l’accueil charmant que vous avez reçu


au palais de la Reine encore que…) que vous manifestez ainsi pour les
milliers de Britanniques et de Canadiens qui ont donné aussi leur vie
pour la libération de la France et de l’Europe.


Bien entendu on peut comprendre qu’être seul à côté du Président Obama


est un geste fort et parlant à la veille d’un scrutin important.


D’abord permettez-moi de vous dire qu’entre lui et vous, partisan d’une
droite sectaire et injuste, toute comparaison est plus que boiteuse. Si
l’élection de Barack Hussein Obama est un geste


prophétique pour toute l’humanité, votre élection n’est qu’un triomphe de politicien d’une droite très éculée.


Bien entendu, si vous décidiez, d'inviter tout de même la Reine
Elisabeth, et pourquoi pas des représentants de l'ancienne Union
soviétique (25 millions de morts qui nous ont aussi libérés !)


je suis prêt à retirer peu ou prou de ce que je vous écris ici.





Si demain, Madame Royale ou quelqu’autre personnalité française, plus
au courant que vous des vrais dimensions de l’histoire s’excusait
auprès du peuple britannique et de sa reine, de la


gougeaterie de cette non-invitation, son geste serait tout à fait justifié.






Yvan Balchoy


balchoyyvan13@hotmail.com


http://poete-action .ultim-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article