Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

La parade récente et indécente de l'OTAN à Strasbourg m'a fait réfléchir à la notion de violence.

 De telles manifestations politiques entraînent  nécessairement  une riposte politique légitime.

Je sais que les opposants responsables font tout ce qu'ils peuvent, à commencer par organiser leur propre service d'ordre, pour préserver leur contre-manifestation de toute violence.

Il ne leur est pas toujours possible d'y arriver surtout quand l'autorité dite légitime  tend à  confondre opposition légitime et illégitime pour se mettre à l'abri de toute contestation.

Ainsi pour revenir à ce panégyrisme indécent d'une organisation qui n'en n'est pas à son premier crime international, l'Otan, le Préfet en interdisant de façon scandaleuse et  anticonstitutionnelle d'afficher à ses fenêtre des drapeaux ou des affiches hostiles à au NATO durant la "Grand Messe" a abusé de la puissance de la force publique.
Si l'on peut comprendre qu'on ne désire pas mettre en contact immédiat les chefs d'états dits démocratiques (beaucoup  qui étaient à Strasbourg ne le sont pas) avec des voyous masqués de barres de fer, il n'est pas scandaleux que ces chefs d'état puissent voir que parmi leurs concitoyens, beaucoup ne sont pas d'accord avec leur politique agressive et parfois criminelle.

En parquant la manifestation dans un quartier industriel qui enlève à la contre-manifestation d'être vraiment visible et efficace, en choisissant un quartier facile à bloquer par la police, les responsables de l'ordre (ou du désordre ?) ont une fois de plus, montré leur esprit anti-démocratique.
Il n'est pas normal de paralyser une ville entière pour quelques chefs d'état. S'ils n'aiment pas le peuple,  hé bien qu'ils se réunissent dans quelque forteresse (comme à Davos ?)  -il n'en manquent pas dans cette Europe qui en mérite le nom et qu'ils construisent à renfort de plein d'injustices sociales.

C'est la même chose à chaque visite de Sarko dans une ville de France. Il est tellement maladivement enragé de voir des gens qui n'approuvent pas sa politique qu'on les parque le plus loin possible du centre de la ville ou de l'entreprise qu'il visite.

Un autre fait de violence aujourd'hui m'interpelle. Cet enlèvement de touristes français au large de la Somalie.  C'est un crime que d'enlever des gens même si, comme c'est le cas,les preneurs d'otages sont de pauvres gens qui n'arrivent plus à vivre dans leur pays et qui voient au large passer des bateaux pleins de richesses qui ne sont pas toujours le fruit d'un commerce équitable quand ce ne sont pas des pilleurs purs et simples du tiers-monde.

Le même jour, deux de ces enlèvements se sont terminés de façon bien différente. Un bateau appartenant à je ne sais quel pays occidental a été libéré, certainement contre rançon et tout le monde  (43 personnes !) y a gardé a vie. C'est une institution  où cette fois tout au moins on a pensé  que toute personne humaine vaut plus que tout l'argent du monde même s'il s'agit d'un enlèvement illégal.

En revanche, sur ordre sans doute express de Sarkosy et sous la houlette d'un ministre des armées qui, comme beaucoup de ses semblables (je pense à mon pays) n'est pas un foudre de guerre, alors que tous les journalistes disaient les jours précédents que la vie des otages n'étaient pas en danger, on a immobilisé ce bateau, on a dramatisé la situation pour en arriver ,à cette prise d'assaut qui a enlevé la vie à un homme sans doute par balle française. Quel gachis!

Nul doute d'abord que si l'occident dépendait plus d'argent pour développer ce pays malheureux et  aider ces habitants à mieux vivre, il y aurait infiniment moins d'enlèvements.

En utilisant la force d'Etat contre certes des violents injustes, mais apparemment non assassins, l'armée française a mis de l'huile sur le feu. Heureusement bien sûr qu'il y a une majorité de rescapés parmi les victimes, mais il faut déplorer tous les morts,d'abord  la mort innocente du capitaine du voilier mais aussi celle des deux preneurs d'otages. La mort d'un homme n'est jamais une bonne nouvelle !

Le Ministre des armées nous donne toutes sortes d'explications sur les concessions présumées faites par ses soldats, c'est peut-être vrai, mais je sais que l'autorité publique n'hésite pas à mentir par raison d'Etat et je n'ai, vous le savez, aucune confiance, en la voix du gouvernement français.

Enfin dernière forme de violence, car c'en est une aussi. Faire tomber le taux du livret A à 1,75 % à un moment où tout le monde (sauf les très riches amis de Sarkosy )souffrent,  en disant qu'il devrait être à 1 % selon des lois purement mathématiques (sûrement pas humaines) et sans doute via beaucoup de tricheries sur le montant exact de l'indexation des prix,  à un moment où le petit gesticulateur offre  ignoblement encore un cadeau royal à ceux qui payent l'impôt sur la fortune, c'est une violence de plus, un injustice en trop  contre les petits.
Madame Lagarde, vous n'avez pas honte de tromper ainsi le peuple  français. Ce sont vos émoluements de ministre qu'il faudrait rabaisser un bon coup car ils sont indécents par rapport au sort que vous réservez en pleine crise à l'épargne populaire.

La violence ce n'est pas seulement ceux qui volent, qui pillent et parfois torturent les gens pour les voler et qu'il faut punir sévèrement, c'est aussi les injustices de ceux qui nous gouvernent, comme ces prisonniers, quelles que  soient leurs fautes,  obligés à vivre dans des conditions sous-humaines auquelle je condamnerais la Dati et ses prédécesseurs  à vivre quelque mois de sa vie, la violence ce sont aussi ces aviateurs qui lancent leur bombe de façon quasi aveugle sur l'Afghanistan au nom d'une civilisation et d'un respect de la femme qui aboutit souvent  à la mort d'enfants, de femmes et d'innocents confondus avec les Talibans que je n'aime pas mais qui sont des résistants qui luttent légitimement pour l'indépendance de leur pays contre ces envahisseurs dont nous faisons hélas partie.

La violence il faut l'éradiquer partout à commencer par  chacun de nous mais aussi par ceux qui détiennent l'autorité et qui devraient donner l'exemple, ce qui est loin d'être le cas hélas
!


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article