Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Je ne vous parlerai  pas de ce moins célèbre pique-assiettes de Chartres qui en récupérant un peu partout de la verrerie ou de la poterie rejetée a réalisé des chef-d'oeuvres en sa ville.

Ici, il s'agit d'un homme politique qui dès son intronisation comme Président a montré avec ostentation à ses compatriotes combien il tenait et croyait au luxe.
Les français n'ont pas oublié le bateau prestigieux de son ami Bollore sans doute plus intéressé qu'il ne le disait par  la politique de Sarkosy qui, c'est le moins qu'on puisse dire, a bien veillé sur la prospérité des millionnaires français.

La semaine dernière, en pleine crise française et mondiale, le petit gesticulateur a réussi à coupler à son voyage au Mexique un séjour dans un palace à des chambres  valant plus de 2500 euros la nuit. Qui a payé ? On nous a assuré que ce n'est pas le peuple français.  Si c'est, à travers son Président, le Mexique, pays pauvre, ce n'est pas élégant.
Mais il semble que ce cadeau royal (j'aurais du dire impérial ou bonapartiste !) a été réglé par le propriétaire de l'hôtel un ami du Président Caldéron. Les mauvaises langues disent que ce propriétaire trempe un peu dans le narco-traficage. Apparemment, Le président de la France n'en n'a cure.

Oui, Malgré certaines de ses déclarations publiques, vite dépenties par ses actes,sa Majesté Sarko et sa belle suite sont avant tout fidèles à ce premier mouvement de sympathie de son quinquennat  que constitue ce fameux bouclier fiscal qui ne préserve nullement les pauvres avec ou sans papier, avec ou sans travail qui été comme hiver dorment dns la rue mais surtout  ceux qui fréquentent comme lui ces hôtels de luxe qui sont particulièrement scandaleux dans un monde où des millions de personnes dont beaucoup d'enfants meurent de faim chaque année.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article