Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

En écoutant ce matin Europe 1 j'ai apprécié le langage décidé, tout sauf langue de bois, du journaliste qui commentait  entre autres l'amnistie récente d'un sportif de haut niveau un peu avant huit heures.

A vrai dire la réponse maladroite et gênée du ministre à une question à l'assemblée nationale m'avait déjà énervé car je ne crois pas que la présence d'un ex-sportif, devenu un homme politique compromis, donnera du prestige au CIO à l'action de la France. Bien au contraire.

Ce que le journaliste a bien mis en évidence c'est l'attitude combien complaisante du ministre, qui, c'est vrai avait endossé en quelque sorte la responsabilité de cette amnistie faite par Jacques Chirac vis à vis d'un collègue de son parti et le férocité avec lequel son ministère s'attaque aux petits travailleurs au noir, parfois pour de tout petiits montants, alors que tout le monde sait que parfois hélas c'est un des seuls moyens de ne pas se retrouver à la rue.Je ne dis pas que c'est bien, sûrement pas, mais il faut être culotté parfois pour oser jeter la première pierre ...

Je me rappelle avec dégoût qu'au moment ou via la baisse d'impôts des plus favorisés et surtout des scandaleusement riches (car il y en a !), le gouvernement Rafarin avait osé supprimé à des milliers de chomeurs une modeste indemnité en les précipitant ainsi dans le RMI. C'était et ça reste un acte ignoble.

Certes la gauche n'a pas toujours été à la hauteur de ses idéaux, j'en conviens et elle a connu elle aussi des scandales regrettables, certes la droite heureusement n'est pas toujours cohérente avec ses convictions mercantiles et on y trouve des hommes droits épris de justice sociale.

Toutefois je me refuse à trouver dépassée cette distinction droite-gauche. Il y a et il y aura toujours une différence essentielle entre eux qui regroupent l'essentiel des nantis tandis que les partis de gauche rassemblent tout de même l'essentiel des exploités. Quand la gauche pratique une politique capitaliste d'alignement au marché elle trahit le meilleur d'elle-même, quand la droite se fait généreuse pour les plus faibles : c'est rare, mais elle le fait parfois,elle oublie par chance pour un instant ses principes inégalitaires. Tant mieux !

L'action du président Chirac à l'instigation peut-être du ministre des sceaux n'est pas seulement maladroite et peut-être suicidaire pour la droite ; elle est une faute grave d'un ministère qu'on pourrait, en tout cas pour cette affaire appeler le Ministère d' l'injustice sociale.

 

Merci au journaliste d'Europe 1 d'avoir mieux que souvent le service public parlé justement d'une action révoltante d'un pouvoir agonisant peut-être mais qui fait tant de tort à la France dedans comme en dehors de ses frontières. La France mérite tellement mieux !

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article