Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Le présentateur, que Ghislain reconnut aussitôt - il avait été son voisin de table au réfectoire - avait une vision assez manichéiste de la situation. Hors "LA FLEUR DE LOTUS", il n'y existaient que des organisations hypocrites ou dévoyées.

Malheureusement, ajoutait le présentateur, l'homme de la rue en France prend souvent argument des faiblesses de certaines communautés pour les condamner toutes en tant que "sectes" malsaines ou destructrices de l'individu qui y vit.

L'émission, qui dura plus d'une heure, fit tour à tour le procès de la plupart des communautés dites "pacifistes" en France, à l'exclusion bien entendu de la "FLEUR DE LOTUS".

Tandis qu'on reprochait à certaines une immoralité cachée ou avouée, d'autres furent décrites comme une simple émanation d'un pouvoir politique ou économique caché, ou bien encore comme la réunion d'esprit exaltés fanatiques ou rêveurs.

Très adroitement, l'organisateur reprenait des extraits courts coupés de  leur contexte de films publicitaires sur ces "sectes" ou bien des "reportages" censés pris sur le vif quand ce n'était pas la "confession" d'un repenti.

En temps ordinaire, Ghislain et son amie n'aurait pas mis une minute à déjouer la grossière machination de cette étude soit-disant objective.

Ce jour-là, incapables de raisonner correctement et privés pratiquement de tout esprit critique, tous deux ne tardèrent pas à reprendre à leur propre compte les insinuations malveillantes de la TV.

Celle-ci se termina en souhaitant "pour le bien des vrais pacifistes" qu'un terme soit rapidement apporté à toutes les déformations qui trahissent la cause de la paix.

Tant que ce "malentendu" inquiétant subsistera, conclua le présentateur,  "LA FLEUR DE LOTUS" confondue à tort avec toutes ces inepties, ne pourra convaincre le grand public de la justesse de sa cause.

Il reste donc à trouver, conclua-t-il, des hommes et des femmes décidés, quels qu'en soient les risques, à démontrer au risque de  leur vie l'hypocrisie ou l'ineptie de toutes ces sectes qui font obstacle au triomphe de la seule communauté qui oeuvre efficacement pour la paix universelle.

Ghislain éteignit alors la télévision en interrogeant du regard Marthe :

     -"Que penses-tu, amie ? Cet appel à la fin, c'était pour nous n'est-ce pas. Ils comptent fermement sur nous. Mais crois-tu que nous serons dignes de leur confiance ?"

     -"Je n'en sais rien, Ghislain, mais s'ils nous choisissent pour une tâche si capitale, nous devons tout faire pour être dignes d'un tel honneur."

Ghislain acquiesça puis tendrement entoura de ses bras les épaules de son amie en lui tendant ses lèvres qu'elle ne lui refusa pas.

Un instant, il eut l'impression de se retrouver en un autre temps, presqu'un autre siècle, avec elle à Ans.

La saveur de velours de la langue de la jeune femme lui rappela l'exquis d'une autre manière de vivre dont il avait l'impression d'être à des années lumières.

Tout naturellement, il se colla au corps de sa copine qui l'acceuillit volontiers et tous deux se couchèrent tendrement sur le lit voisin.

Tous deux tentèrent maladroitement de se déshabiller en riant de leur gaucherie, mais leurs efforts pour suivre l'émission les avait à ce point épuisés qu'ils s'endormirent presqu'aussitôt dans les bras l'un de l'autre.




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article