Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Hier soir, sur une chaîne commerciale, un feuilleton émouvant, pas intello pour un sou, diront certains grincheux, m'a séduit. Son sujet, le racisme, oui sans doute mais vu cette fois par le bon cõté de la lorgnette : montrer le combat courageux, héroïque souvent de ceux qui misent par dessus tout sur la fraternité humaine. Une petite place vieillie usée à l'image de son platane moribond, gangrenée par la drogue, un assassinat crapuleux, une famille poignardée. La lutte de la maman et de ses deux fils dans ce quartier bigarré à la fois pour faire leur deuil en retrouvant l'assassin de leur mari-père et redonner vie à leur place.Un oiseau symboise la présence aimante du père qui guide en quelque sorte les siens vers ce double but. Epilogue presqu'heureux: l'assassin, un gosse perdu est condamné sans haine, une joyeuse fête réunit les communautés dans la place rebaptisée "de l'homme", le platane reverdit miraculeusement et l'oiseau, symbole chantant du Père exprime en son nom son pardon. J'ai aimé, j'ai eu envie de meilleur et j'ai regretté de n'avoir pu participé aux deux dernières marches blanches belges tellement plus importantes que la merde du F.N. ou du V.B.Oui, nos sociétés ne sont pas totalement pourries par le cancer du racisme. Retroussons nos manches, ensemble nous ferons une terre nouvelle même si elle ne fleurira qu'après notre vie terrestre. Merci à celui ou celle qui a réalisé cette belle histoire et à tous ses acteurs de toute communauté de nous avoir injecté via le magique écran tant de graines d'espérence. YVAN BALCHOY
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article