Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Comme Jean-Paul II, hélas trop sous ton influence, tu oses engueuler en public un des rares chefs d'état qui se montrent réellement soucieux du bien de son peuple. Je sais bien que le Vatican, en Amérique latine est de fait surtout du côté des riches et que les riches vénézuéliens qui profitaient pour eux seuls de la manne du pétrole ont plus ta sympathie, toi qui oublies la doctrine révolutionnaire de Thomas d'Aquin ! Quand Jean-Paul II est mort, tu as interrompu la foule des petits qui patientaient des heures pour s'incliner devant le corps du défunt afin de donner la priorité à un des plus grands criminels de notre temps; ce geste est indigne d'un disciple et serviteur de Jésus-Christ ce que tu devrais être. Je vais écrire au président Chavez, au président Morales pour m'excuser en tant que chrétien du mauvais et pervers exemple donné par l'actuel successeur de Pierre qui doit d'ailleurs sa tiare bien plus à des manœuvres politiciennes et un noyautage des nominations de cardinaux qu'à l'inspiration de l'Esprit Saint. Relis les frère Karamazov et reconnais-toi dans le grand inquisiteur de Séville. Je ne suis pas plus que toi favorable à l'avortement mais je respecte mes frères qui ne partageant pas ma foi ont une autre conception de la morale. Tu n'as pas le droit d'interdire divorce, contrôle des naissances et même avortement à des citoyens laïcs aussi sincères que toi. Le temps n'est plus aux états catholiques avec leur inquisition inhumaine, leur mépris des femmes, leur autodafé - plus de place aujourd'hui pour un grand inquisiteur. Regarde la Pologne, pays pétri de racisme, d'antisémitisme, de sectarisme et d'imbecillisme et cela au nom de sa tradition dite chrétienne. Convertis-toi, (et moi aussi bien sûr) laisse de côté les nantis haineux de l'opus die, canonise Mgr Romero et crée une prélature personnelle de la défense des justes et des pauvres, de ceux qui ne veulent plus de la déification du profit, tu feras œuvre évangélique en vrai fils spirituel de Pierre, du Poverello et surtout du Père. Yvan Balchoy
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article