Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

En encodant des livres pour une bibliothèque marxiste je tombe sur un livre écrit en prison par Jacques Duclos, député français, srcrétaire du Parti communiste français, arrêté malgré son immunité parlementaire sur les ordres d'un gouvernement de forfaiture celui de Mr. Pinay en 1952.
Quand il rencontre pour la première fois son juge d'instruction, on assiste à un renversement de rôle extraordinaire car c'est Jacques Duclos qui dirige en pratique l'interrogatoire et le pauvre juge doit bien reconnaître qu'il n'a pas de vraie charge contre le militant communiste qui l'accuse à juste titre de forfaiture.
Aujourd'hui la droite élue après un succès passager du front national voulu et organisé de fait en tout cas par cette même droite (*)qui avec l'appui de certaines radios et tvs privées  dont la seule raison est de gagner de l'argent et de faire gagner ceux qui font gagner de l'argent aux riches n'a pas changé et est prêt à tous les coups fourrés pour fausser par des émotions morbides le jeu normal des élections grâce au pouvoir de désinformation extraordinaire que lui donne le pouvoir de l'argent dont sont privés bien entendu les pauvres gens.
Prenons garde, ce qui est arrivé à Duclos peut se reproduire, en Belgique des firmes veulent empêcher des militants syndicalistes de donner à leurs salariés des prospectus pour les alerter sur les mauvais coups préparés par leur direction. La justice qui devrait être neutre et qui ne l'est pas souvent (voir les astreintes intolérables dont on menace des ouvriers qui défendent leur outil de travail !) va-t-elle tomber elle aussi en forfaiture en interdisant en syndicats de défendre leurs adhérants par des écrits distribués  sur la voie publique ?
Soyons vigilants car ceux qui ont le plus à la bouche le mot de démocratie sont souvent ceux dont les actes de tous les jours démentent leurs paroles.
(*) Aujourd'hui à la veille d'une élection capitale en France  les mêmes radios et tv rééditent l'offensive sécuritaire de 2002 espérant obtenir les mêmes résultats.
Yvan Balchoy
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article