Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Vous êtes paisiblement dans votre jardin. Brusquement une horde d'homme armés  en pleine chasse à courre viole et envahit votre propriété pour mettre à mort un pauvre cerf poursuivi par la meute des chiens.

Vous êtes hostile à la chasse et à toute brutalité envers les animaux et vous voulez vous interposer entre la pauvre bête et ses brutes envahissantes. Un d'entre deux vous saisît et vous projette violemment contre un mur et vous frappe.  Pendant ce temps-là les autres "chasseurs" achèvent la bête et l'abandonnent aux chiens.

C'est vrai qu'on parle souvent de la culture tantôt de la tauromachie, des oiseleurs, des chasseurs mais personnellement je considère la tauromachie et autres jeux brutaux  comme la continuation des "circenses" (jeux) sanglants romains et j'y vois plus le triomphe de la sauvagerie, même si je ne peux contester un peu d'élégance aux virevoltages du torero. Je crois que la version portugaise de la tauromachie est plus acceptable.

Quant à la chasse, elle est comme la langue la meilleure et la pire des choses, meileure quand elle assure une gestion harmonieuse du gibier dont elle retire tout ce qui est excessif pour la bon équilibre des différentes espèces qui peuplent la forêt.

Mais il y a aussi les autres chasseurs assoiffés de poils, plumes, de sang et qui confondent brutalité et virilité. Ce sont des pareils qui se sont introduits sans ménagement dans la jardin dont j'ai parlé.

Monsieur le Président de la République qui a été si sévère pour les "envahisseurs" corses de son ami Clapier, devait à mon avis réagir avec force  aussi face à ces malotrus qui ne respectent ni la propriété privée ni les convictions de ceux qui l'habitent.


Je leur interdis de parler de culture eux qui sont tout le contraire de la culture mais une vivante et funeste réincarnation de la barbarie ancienne qu'on voudrait "fossile".


Je crains qu'en confiant au niveau départemental aux chasseurs eux-même de veiller à la sécurité de leur loisir, les pouvoirs publics ne fassent courir de graves dangers à beaucoup de promeneurs, mangeurs de champignons etc.  car s'il est vrai qu'il y a des chasseurs qui aiment la nature et respectent le gibier il y en a beaucoup aussi qui déshonorent la nature et  la race humaine.

Gare à vous qui aimez  paisiblement vous balader sous la futaie ou vous préparer une bonne fricassée de champignons en pleine nature ! N'hésitez pas à vous faire reconnaître de façon sonore en vous assurant ainsi une certaine sécurité ainsi par ricochet qu'à nos amis à deux ou à quatre pattes qui font aussi partie du charme de la nature.




Yvan Balchoy
balchoyyvan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article