Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Madame Boutin se pense-t-elle parfaite chrétienne?  Sans doute pas plus que moi.

 Pourtant  elle semble aspirer à une société, demain,  en  harmonie totale avec un certain catholicisme  (je n'ai pas dit christianisme), en accord  avec l'anti-évangélique  (à mes yeux) opus dei, en d'autres mots une société sans homosexuel donc sans sida ?!, sans famille reconstituée, sans divorce ...  A ce propos, Ferrat a parlé de l'union "du sabre et du goupillon".

Mais  la politique de Madame Boutin  tend en même temps  vers une société qui compose dangereusement avec l'argent : on affaiblit  par exemple  l'obligation  pour toutes les communes de France y compris les plus riches comme celle où vivait le président, de bâtir 20% en social en y incorporant  désormais les achats de familles dites moyennes c'est à dire de plus aisées.

J'aimerais  entre autres connaître l'opinion de Mme Boutin sur la mendicité, cette "gangrène croissante de la rue, disent certains,  qui gâche le bonheur et la vue  des bourgeois en goguette. "

En tout cas, son "amour"  pour les vagabonds risque de ranimer leur persécution comme ce fut le cas souvent dans l'ancien régime et  jusqu'à ma jeunesse en Belgique. (Cf un article  récent  de mon blog sur le jugement  de Marx à propos de la persécution des vagabonds en Grande Bretagne autrefois)

 

Pour empêcher  ces malheureux de mourir dans la rue (ce qui est bien sûr un impératif moral pour tous), au lieu d'appliquer la loi en réquisitionnant les milliers d'immeubles , il est question de les contraindre à être hébergés y compris par force  (faudra-t-il utiliser les armes pour les y contraindre ?) en cas de grand froid.

De même que Sarkosy, pour éviter toute récidive  criminelle  (comme si on pouvait créer une société sans risques de crimes hélas) veut garder en prison toute leur vie des gens jugés dangereux par une science nécessairement inexacte, ce qui veut dire que pour quelques brebis galeuses  qui risquent de récidiver,  il condamne à vie beaucoup d'anciens condamnés sérieusement repentis qui ne commettront plus jamais de délit comme les statistiques le prouvent.

Ca me rappelle l'ancien adage : mieux vaut un innocent guillotiné qu'un assassin en liberté.

C'est  tellement plus facile d'entasser des malheureux dans des hébergements de fortune à la limite du respect de la personne humaine, qui font penser aux pensionnats d'antans  plutôt que de trouver des logements décents permanents pour eux.

 

 Aimer les gens, c'est les respecter dans leur diversité, dans leur fragilité et surtout, dans leur liberté. 

 

Tout liberté est un risque comme Dostoïevski l'a magistralement rappelé  dans sa "Légende du Grand Inquisiteur" de l'excellent roman : les "Frères Karamazov" (dont je parle dans une étude publiée petit à petit en ce blog)

Pourquoi Sarkosy approuve-t-il une femme  si différente de  lui ?  C'est oublier que le président du bouclier fiscal s'il donne de l'importance à la religion, à la morale, à l'Ethique pour mettre au pas la société et la modeler à sa guise, se garde bien de se plier lui à ce qu'il estime bon pour les autres.

 

 

 L''ouverture à la Sarkosy"  a voulu intégrer à son gouvernement des hommes de gauche mais  elle en a malheureusement souvent fait des "judas" de leur ancien idéal.

Par ailleurs l'Abbé Pierre doit se retourner dans sa tombe devant la soumission au pouvoir actuel de celui qu'il avait choisi pour diriger son oeuvre et qui aujourd'hui approuve Christine Boutin jusque  dans son intolérance.

J'espère que la Commission qui doit trancher ce douloureux problème des sans logis visera à leur sauver la vie  tout en respectant leur dignité !


Je vous recommende cette adresse internet

http://lidiotnational.over-blog.com/article-25269191.html



Yvan Balchoy

balchoyyvan13@hotmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article