Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

J'écris cette lettre en français langue reconnue licite en votre commune par la loi.

A Monsieur Dupont qui, nationaliste borné,   comme son parti  soit-disant inspiré par l'Evangile ??? veut enlever à 30 % de sa population le bilinguisme qui a  été accordé à sa commune comme à la mienne Mouscron pour allier le respect démocratique des populations et la fixation de la frontière linguistique souvent  favorable aux néerlandophones. Mais le respect de la parole donnée, Dupont connaît pas.
Quelle abîme entre la ville de Mouscron où j'habite, ville ouverte,  sur la Flandre et la France, ville de respect et de tolérance  et ce que vous voulez faire de votre commune ! : ma rue s'appelle aussi Sint Jan Baptitstraat, et personne ne barre les appellations en néerlandais ; ma  petite fille en secondaire est en immersion linguistique elle  étudie en autres  les mathématiques en néerlandais,  elle pratique et aime votre langue.Oui, la bilinguisme choisi est un progrès indiscutable.
La Flandre  politique d'aujourd'hui  souvent raciste et xénophobe (voir son attitude face aux sans papier) refuse  toute immersion de ce genre et surtout qu'on puisse interroger les gens sur leurs préférences linguistique en certains endroits des bourgmestres qui sont antidémocratiques refusent  criminellement les droits les plus élémentaires (minimex, droit acheter un bien immobilier ) à ceux qui ne parlent pas le néerlandais, un autre incivique interdit le drapeau belge à son hôtel communal, je n'oublie pas cette multitude de bourgmestres qui, autrefois,  illégalement avaient refusé le volet linguistique enlevant au recensement toute valeur sérieuse. Monsieur Dupont, comme notre premier ministre, on dirait que vous avez peur qu'on rapproche votre nom du sud du pays comme si c'était une tare.
Je prétends que vouloir enlever à 30 % de sa population le droit d'utiliser sa langue maternelle est un geste bien sûr non démocratique résultant hélas   de ctte hystérie de la langue néerlandaise qui pourrit la vie sociale en Flandre.

Je connais tous mes ancètres du côté maternel depuis 1470, ils sont tous flamands, j'en étais fier autrefois mais aujourd'hui quand je vois une certaine Flandre, la votre ?,   qui à la tour de l'Yser, y a quelques dizaines d'années bénissait l'apartheid d'Afrique du Sud  malgré  le meurtre de 700 jeunes à Soweto, qui voulaient seulement avoir le choix d'étudier dans la langue de leur choix, je me sens de plus en plus belge d'une Belgique où le flamand est chez lui à Dinant et le wallon chez lui à Oostend.

Bien entendu je trouve normal d'encourager les francophones qui habitent en terre flamande d'apprendre le néerlandais mais encourager n'est pas forcer moralement comme vous voulez faire !
Je vous conseille de relire la chanson "les flaminguants" de celui qui a sans mieux chanté votre terre au siècle passé, Jacques Brel. Ce chantre  flamand génial et prophétique  avait mille fois raison. Et à votre place de bourgmestre, je serais honteux de prétendre  fouler aux pieds les droits de cette très importante minorité linguistique de votre commune. Vous violez ainsi l'esprit et la lettre de l'Union européenne. Honte à vous !

Yvan Balchoy
balchoyyvan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article