Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY







Vos deux prédécesseurs, Monsieur Mitterrand et Mr Chirac ont souvent été caricaturés et dénigrés, souvent méchamment, par la critique mais, conscients que leur fonction les mettait à l’abri de poursuite d’autrui, ils n’ont jamais répondu par voie judiciaire à ces moqueries ou parfois injures.

Vous osez poursuivre quelqu’un qui a affiché vos propres paroles grossières, répondant c’est vrai à une autre grossièreté, qui pourtant ne justifie en rien la votre. Vous auriez pu poursuivre votre interlocuteur de la Foire, qui aurait mieux fait de se contenter de ne pas vous répondre, seulement si celui-ci aurait pu lui aussi vous attaquer en justice pour vos propos indignes d’un homme d’état.

Attaquer en justice quelqu’un, qui ne fait que vous répéter, alors que lui ne peut le faire est, à mon avis, un acte lâche indigne du président de la France.

Quand Madame Royal a traité d’ignoble le ministère dont le vrai nom devrait être celui des expulsions et de la mise en prison (car les centres de rétention sont des prisons d’autant plus ignobles qu’ils concernent des innocents, pas seulement présumés innocents, totalement innocents) d’enfants.
J’apprends ce matin que cet ignoble ministère (je cite Mme Royale avec laquelle je suis d’accord) exige pour le regroupement familial qui est un droit et pas une permission (droit pour une épouse de vivre avec son mari, droit pour un enfant de vivre avec ses parents etc.) vous exigez la connaissance préalable de la langue.
OK si  cette connaissance peut-être acquise gratuitement par des personnes habitant un pays ou une heure de l’alliance française coûte plus cher qu’une semaine de travail, mais j’ai bien peur que cette mesure hypocritement ait pour but essentiel de rendre plus difficile, parfois impossible le regroupement familial.

Je tiens à vous dire qu’en tant que chrétien, je considère comme nulles et non écrites certaines lois qui bafouent les droits de l’homme. Ainsi je n’hésiterais pas à protéger un immigré, bien intégré ayant par exemple du travail mais sans papier d’une police qui risque de la brutaliser (et c’est arrivé que ce soit jusque la mort) pour le renvoyer dans un pays où il court plein de risques rien que pour l’avoir fui.  J’admire les passagers français qui protestent contre des expulsions brutales et je méprise ceux qui cherchent à les intimider par des mesures injustes et asociales.

En revanche, j’ai apprécié votre geste de clémence pour une ancienne membre des brigades rouges. Vous avez bien fait de respecter la parole d’honneur donnée par la France par la bouche du Président Mitterrand.

Je ne suis pas français, même si mes enfants le sont un peu et je n’ai donc pas à me prononcer sur votre présence à la tête de l’Etat français même si je pense que vous nuisez à l’image qu’à la France depuis 1789 en nous ramenant à un autoritarisme d’un autre âge.

En tout cas, je n’accepterais pas que vous deveniez sans une élection spéciale portant sur votre nom, président, même de l’Europe économique.  Votre Europe, je n’en veux pas et beaucoup d’européens sont de mon avis.
Voyez-vous, j’aurais voté avec enthousiasme pour Monsieur Delors qui est manifestement un honnête homme et un vrai démocrate. J’attends encore que vous me prouviez que vous avez ces qualité vous qui avez préféré choyé vos riches amis par le scandaleux et injuste bouclier fiscal.
Si vous aviez commencé par donné un moyen de vie décent à toutes les françaises et français qui vivent contraints dans la rue (et ça vous aurait coûté infiniment moins que ce que vous offrez parfois à une seule banque qui a joué au Monopoly avec l’argent des français ) avant de supprimer les droits de succession pour des français déjà très riches, si  vous aviez privilégié les chômeurs par rapport aux heures supplémentaires qui les maintiennent au chômage , (et je ne crois en rien les pseudo experts qui prétendent le contraire eux qui sont à l’origine de la crise financière mondiale) je vous considérerais tout autrement. Quant aux français qui choisissent de s’expatrier pour échapper aux impôts ce sont des inciviques pour moi sans honneur.
Les riches ont plus de droits et de sous, fiscalement en tout cas tandis que les malades, les chômeurs (qui n’ont le droit qu’à un seul refus même si on leur propose deux fois un mauvais travail) ont perdu beaucoup de droits

Je ne vous aime pas, Monsieur le Président, qui refuse de donner des dizaines de millions pour des millions de pauvres et qui trouvez des dizaines de millions et parfois des milliards pour quelques centaines de milliers de français souvent profiteurs et exploiteurs.

Le jour, où vous quitterez votre fonction normalement, sera pour moi une bonne journée pour la France, ma deuxième patrie.


Yvan Balchoy
balchoyyvan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article