Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Cuba est et reste un pays pauvre d'autant plus que son grand voisin, le plus riche pays du monde, fait tout depuis des lustres pour l'étouffer.
Mais Cuba est aussi un pays qui forme deux fois plus de médecins que la Belgique sans, j'imagine, de numerus clausus;  un médecin à Cuba ne gagne pas beaucoup plus qu'un ouvrier mais grâce à ses médecins l'espérance de vie à Cuba dépasse de très loin celle de l'Amérique latine et atteint même le niveau des USA (niveau blancs)  et des pays européens.
A Cuba il y a bien moins d'illétrés qu'aux USA et qu'en Belgique. (8 %)

Et si, dans le drame des typhons qui ravagent les Antilles, il y a eu des destructions terribles  tous les pays, y compris Cuba, ce n'est pas par hasard que dans cette petite île d'inspiration marxiste il n'y a eu récemment que quatre mort alors que 600 personnes ont moins ont perdu la vie dans ce pays tout à la fois pauvre et assujetti au capitalisme qu'est Haïti. Et je rappelle ce qui s'est passé il y a quelques années à la Nouvelle Orléans.

Si on ajoute aux très petits revenus en dollars de l'île les avantages sociaux incroyables dans le Tiers monde dont ils jouissent, je pense que leur niveau de vie est bien plus élevé qu'on ne pense.

Et j'avoue ne pas comprendre la férocité anti-cubaine des "reporters sans frontières", dont j'aimerais connaître les relations souterraines ou non avec la CIA  à cause de l'arrestation d'un certain nombre d'opposants, certains, peut-être arrêtés à tort mais d'autres travaillant ouvertement pour une puissance étrangère et hostile à leur état.
En effet, sur le territoire de Cuba il y a le cancer états-unien de Guantanamo, une base militaire occupée à mes yeux illégalement, suite à un traité inégal et injuste, où les droits de l'homme sont effectivement bafoués et la torture devient une affaire banale.


Je viens de retrouver dans un livre retrouvé un feuillet de cahier d'écolier d'une jeune fille qui m'a un jour écrit quelques  lignes très pertinentes sur un peuple qui me rappelle une chanson de Brassens parce qu'il n'aime pas suivre le chemin des "braves gens" soumis au dictat  du capitalisme presque partout sur la terre.



"A propos de l'article du Monde du 8/7, je tiens à apporter quelques précisions en guise de réponse.


1) Cuba se voit encerclée par les USA qui lui vouent depuis 30 ans une guerre froide : menace d'invasion militaire, terrorisme, boycott économique (Ex. Radio Marti, Voix de l'Amérique etc...)

2)Tout autre Etat soumis à une telle pression adopterait des mesures autrement contraignantes pour sa défense. Il est, néanmoins du devoir de Cuba de se défendre de l'activité déstabilisatrice d'un certain journalisme qui, sous le couvert des droits de l'homme, agit de concert avec ceux qui menacent l'indépendance et les acquis de la révolution cubaine.

3)Comme d'habitude, règne, sur les faits exposés, le plus flou artistique : silence sur la nature des travaux journalistiques saisis, sur l'identité et les activités des agences concernées ni sur le cadre des prétendues agressions ou "vols" (non prouvés) de documents par la police.
Conclusion : on se limite à des énonciations gratuites dans un syle Kafkaïen dans le seul but de jeter le discrédit sans éclairer les faits.

4) D'autre part, peut-on encore parler de chez nous  de presse libre alors que nous constatons une concentration entre les mains de quelques grands trusts avec pour conclusion, la....



Malheureusement ici se termine la page retrouvée et je n'ai plus la suite mais elle est assez facile à extrapoler.
Je prendrai pour exemple la situation actuelle où le monde libre (qui pour moi est plus justement le monde asservi aux valeurs que proposent les USA) défend la Géorgie qui est victime d'une guerre stupide déclarée par elle à la Russie sous l'inspiration peut-être des USA et tout le monde hurle à mort contre une situation que ce même occident a imposé à la Serbie en créant l'état du Kossovo dirigé aujourd'hui par un criminel de guerre qui mériterait lui aussi de comparaître devant le tribunal de La Haie de même qu'un socialiste espagnol responsable de bombardements meurtriers de nombreux civils en Yougoslavie et qui a l'outrecuidance de vouloir parler au nom de la politique étrangère del'Europe.

Aujourd'hui en Bolivie et au Vénézuéla, les ambassadeurs des USA ont été priés de rentrer chez eux car ils fomentent des troubles contre les autorités démocratiquement élues.
En Bolivie  ce qui est criminel en Ukraine et en Georgie devient pour les USA presque vertueux puisqu'ils poussent à la sécession les provinces riches pour empêcher que les riches matières premières n'échappent aux élites corrompues du pays qui les soldaient aux grandes compagnies étrangères après bien sûr avoir prélevé pour eux  seuls leur dîme.

Je répète que si j'étais un enfant d'une famille pauvre, je préférerais mille fois vivre à Cuba et pouvoir faire des études gratuites de bon niveau, être soigné gratuitement  plutôt que de pourrir socialement dans des favellas à Rio ou d'être un enfant de la  si belle mais si injuste Colombie.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article