Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

En écoutant la Radio tout à l'heure dans ma voiture, j'ai entendu que la président de la république, son Filou associé, la ministre de la Culture pour une fois bien éveillée célébraient le génie et les qualités humaine du grand poète Césaire.
Nous avons ainsi appris qu'il était à l'origine avec Léopold Senghor du mot "NEGRITUDE", qu'il avait lutté férocement contre la Colonialisme et qu'il s'était engagé très activement dans la politique au sein de son île natale.

Bien entendu, la plupart des journalistes en sont restés à ses généralités évitant soigneusement de préciser quel lien Césaire entretenait par exemple avec le parti communiste et par ailleurs la Droite française.
Ce n'est pas tous les jours qu'on veut coucher au Panthéon un révolutionnaire d'une telle trempe. Je me demande même si ce n'est pas la meilleure manière de l'enterrer pour de bon avec toutes ses idées qui cadrent si mal avec celles du petit gesticulateur qui sévit en France.
Ce matin écoutant ces nouvelles atteintes à la politiques familiales  "hagiographées" par la ministre de la famille qui défendait, non pas nécessairement ses idées mais celle de son patron et maître avec la spontaneité d'un perroquet ou d'une perruche au débit tellement rapide qu'il évoquait le "par coeur" de mon enfance.

Nous serons bientôt à un an de l'élection de Sarkosy et à mes yeux le désastre, que je pressentais est amplement dépassé.

Jamais depuis Pétain, une politique si ouvertement favorable aux riches, au plus que douteux Médef (mais il y a là un lien familial dans la tribut Sarkosy), si ouvertement décidé à inverser l'autonomie si chèrement acquise de    la France face à l'empire de Bush ,ne s'est à ce point  manifestée.

Jamais non plus, je pense, même aux pîres heures des anciens gouvernements de droite, la Sécurité sociale n'a été à ce point désintégrée par la Bachelot qui ferait mieux d'assainir la Tauromachie que de confondre les malades de France avec un taureau à combattre et à dépouiller peu à peu de la plupart de leurs droits. Je n'aime pas le joyeux de son visage quand elle annonce des franchises, des non remboursements qui tournent le dos à la solidarité entre malades et bien portants. Manifestement cette femme comme   Xavier Bertrand et beaucoup d'autres ont une calculette simpliste à la place du coeur.
Que certaine firmes aient un bénéfice né directement de la spéculation de dizaines de millards ne dérange pas ces ministres vrais perroquets de la parole du Maître. Non c'est au petit peuple, à ces scandaleux chômeurs qui ne trouvent pas un travail leur permettant de vivre que le gouvernement filouteux s'attaque de préférence mais il évite de prendre les moyens combien rémunérateurs qui lui permettraient de venir à bout de la triche fiscale à côté de laquelle la dette de la Sécurité sociale est peu de choses.

Ce qui me frappe dans cette basse-cour autour de Sarkosy, c'est sa lâcheté  (à part la ministre de l'écologie qui a payé bien cher une franchise de très bon aloi), le fait que chacun(e) de ses ministres sait changer d'idées et de priorités chaque fois que Sarko tousse autrement que la veille.
Si vous analysez bien les propos ministériels vous verrez qu'il suffit que le petit gesticulateur émette une nouvelle idée sur la publicité des chaînes publiques, le remboursement des lunettes, des médicaments dans les grandes surfaces etc.. etc... pour que nos ministres-perroquets pour la plupart défendent "la voix de son Maître" avec autant d'énergie qu'ils en mettraient si Sarko demain affirmait le contraire de ce qu'il avait dit auparavant (ce n'est pas si rare !)

Non que les KOUACS ou KWACS soient si nombreux avec une personnalité souffrant d'hypertrophie du "MOI" comme le petit gesticulateur, cela ne m'étonne pas et je crains qu'il ne suffise pas d'un rappel à l'ordre pour faire disparaître ces manques de cohésion. Car ce dont souffre la droite c'est de manifester un esprit servile, docile et suiveur face au Président. Cette chambre et ce Sénat qui ne représente en rien la France sont des assemblées "introuvables" juste bon à accepter les requêtes venues d'en haut et à refuser les propositions venues de l'opposition quasi par principe.

Vous me direz que je manque de nuance, allez donc convaincre ce malade du Sida, gagant le SMIC, qu'il est normal qu'il paie une franchise même pour une bonne cause quand des millionnaires aujourd'hui bien portants ne se voient en rien sollicités pour ces nouveaux besoins.
Oui, ce gouvernement à l'image de cette présidence est une infamie qui déshonore la France et je comprends les Martiniquais d'avoir envie de garder de par devant eux l'image exemplaire et le corps de leur grand poète.


Yvan Balchoy
balchoyyvan13@hotmail.com
http://www.poete-action.ultim-blog.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article