Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Mironton Mirontaine,
Connaissez-vous l'histoire de ce petit prince de la cour d'Angleterre
qui se rendit d'abord célèbre
par ses succès incroyables
auprès de la gente féminine
tant dans les bals de la Cour
que sur les bords de la riviera.
Petit Prince Harry aimait tant faire l'amour
que sa grand mère se sentit obligée de lui faire douce remontrance
tout en étant flattée d'avoir pour petit fils un si joli étalon.

Mironton Mirontaine,
mon histoire  change de fond en comble.
Prince Harry qui n'est plus aussi petit
a envie de jouer aux grands
et donc comme eux
pour mieux se faire connaître
de s'initier au dangereux jeu de la guerre.
Qu'il est rutilant en officier
 de son aïeule

sa Gracieuse Majesté,
plein de barettes aux épaules
et  une belle machine à tuer assortie
à sa ceinture.
Les filles certes sont tout autant folles de lui,
mais elles n'ont plus à ses yeux la même importance.
Il lui faut au plus vite rejoindre
les glorieux champs de bataille
où la Grande Bretagne plus colonialiste que jamais,
défend la civilisation contre ces méchants arabes,
qui menacent l'Europe en se prosternant devant Allah.
Pas question pour le prince Harry d'aller en Irak,
car il y risquerait pour sûr sa peau,
et s'il est beau et héroïque pour un chômeur anglais
de mourir au champ du d'honneur,
oh pardon du déshonneur !
il n'en n'est évidemment pas question pour le petit fils de la Reine,
qui pourrait, en cas de malheur (ou de bonheur !)
régner un jour outre Manche.
En revanche on lui permit de partir incognito
en Afghanistan combattre ces terribles talibans,
hier, alliés et héros 
face à l'Union Soviétque,

devenus les pourfendeurs 
de la civilisation

depuis qu'ils se défendent
devant les avances douteuses
de sa gracieuse Majesté.
Certes je n'ai aucune sympathie
pour ces farouches combattants
d'un Islam qui réduit les filles en servage
quand ce n'est pas en esclavage.
Mais enfin ils ne sont pas plus sauvages
que les princes d'Arabie Séoudite
que le Pétrole nous contraint à vénérer
Voici donc, en secret notre prince Harry qui au lieu de pourfendre les filles
du feu de son "glaive",
tire à la mitrailleuse devant moultes journalistes
sans qu'aucun ennemi ne soit visible aux quatre coins de l'horizon.
On le voit toujours sous le feu des projecteurs
rouler sur une moto à tombeau ouvert le long d'une piste sauvage
sans autre ennemi autour de lui
que des cailloux qui pourraient l'envoyer au fossé.
Dès que le "Journal parlé" nous montre l'intrépide
combattre avec "courage" ??, les nouveaux Sarrazins,
son rapatriement est aussitôt proclamé urgent
pour son salut et celui de ses coréligionnaires.
Et le voici toujours en uniforme,
toujours armé comme Artaban,
le plastron,comme il convient ,
plein de poussière,

et la mitralleuse 
presqu'encore fumante de haine militaire

débarquer devant son papa tout fier.
S'il est une morale que j'aimerais rapporter de l'histoire un peu ridicule
du Prince Harry,
c'est cet adage si connu 
que j'ai un peu honte de le rappeler :

"FAIS L'AMOUR, PAS LA GUERRE"
J'avais un brin de sympathie pour ce prince charmant
et ses amours faciles,
j'avoue que je déteste et j'ai honte
au nom de ce que nous appelons
pompeusement notre civilisation,
de cet autre Prince Harry militariste fumiste,
matamore certain
qui croit trouver la gloire

en allant au bout de la terre
 tuer de pauvres gens qui sont chez eux

et ont autant droits que nous
de se diriger eux mêmes.

Vive peut-être le prince Harry Cavaleur,
ce héros des jolies filles,
Honte à  Harry candidat tueur
ce zéro en humanité
et à tous ceux qui l'ont persuadé
d'ainsi se prostituer
au nom d'une liberté
qui n'est que "la sinistre loi du plus fort".







Yvan Balchoy
balchoy@belgacom.net














régner un jour






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Séverine 14/03/2008 17:06

Aïe.