Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Domremy la Meuse Jeanne d’Arc, à Domrémy (1897) « Adieu, Meuse endormeuse et douce à mon enfance, Qui demeures aux prés, où tu coules tout bas. Meuse, adieu : j’ai déjà commencé ma partance En des pays nouveaux où tu ne coules pas. Voici que je m’en vais...

Chanson. Pierre de Ronsard Le printemps n'a point tant de fleurs, L'automne tant de raisins meurs, L'été tant de chaleurs halées, L'hiver tant de froides gelées, Ni la mer a tant de poissons, Ni la Beauce tant de moissons, Ni la Bretagne tant d'arènes,...

David Pestieau · L'œuvre Capital de Marx a 150 ans cette année, ce qui lui vaut la Une de l'Humanité de ce mardi;-)"Descendant depuis les docks de Hambourg les fleuves impassibles d'une critique qui d'abord s'en tint à la « conspiration du silence »,...

Arrighi Paul • 23 / 09 / 2015 15 : 37 • MON PERE, CE GRAND CHÊNE (PAUL ARRIGHI) L’être Méditerranéen et la mer« Écrit à partir d’un extrait d’une lettre à un ami prenant le bateau à Barcelone pour se rendre à Tanger »Ce soir ou demain, vous serez sur...

Topics * Musique: Franz Litz: Nocturne No 3* 0:43 | Lundi, 6 Mars 2017 Événements de l'époque :: La vie des Auteurs :: Les contextes La Nuit Transfigurée Par Bernard De l'Océan . ICe flot de vent d'ombre et d'étoileAu ciel immense qui se voileTe fait...

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>