Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JACQUES ALLARD

les présidents et premiers ministres qui gouvernent les grandes puissances impérialistes ont devant eux un avenir non moins terrible que les maisons royales européennes du siècle dernier.

La crise qui s’empare de l'impérialisme mondial se présente de manière plus brutale qu'elle ne l'était en 1910. Nous ne sommes pas à la Belle Époque. Un cauchemar économique a lieu qui plonge des millions de personnes dans le dénuement. L'élite dirigeante ne répudie pas une politique de guerre mais en poursuit une implacablement. Avec la guerre menée par l'OTAN contre la Russie en Ukraine, se déroule en Europe une catastrophe qui éclipserait même les horreurs de 1914, une catastrophe menaçant l'humanité d'anéantissement nucléaire.

Mais cette crise crée aussi les conditions de l’éruption d'une lutte socialiste et révolutionnaire de la classe ouvrière européenne et internationale – une lutte qui ne doit pas mettre fin à une guerre mondiale, comme l'a fait Octobre 1917, mais empêcher qu’une ait lieu, par le renversement du capitalisme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article