Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JACQUES ALLARD

 
"Homo homini lupus est" n'est pas toujours vrai.
Le Dr Mohamed Mashally, le « Médecin des pauvres » est mort le 31 juillet 2020.  Diplômé de la faculté de médecine en 1967, il a rendu visite aux pauvres dans sa ville en Égypte pendant plus de 50 ans.. Il faisait tout gratuitement, dans sa modeste clinique, il donnait aussi de l'argent à ses patients les plus démunis pour acheter des médicaments et demandait moins d'un dollar aux patients qui étaient bien financièrement.
Il n'a jamais eu de voiture, pas même de téléphone portable. Il marchait de sa maison à la clinique à pied même s'il avait plus de 80 ans.
Quand un magnat du Golfe a découvert son histoire, il lui a donné 20 000 $ et lui a aussi donné une voiture pour se déplacer. Mais après un an, à son retour en Égypte, le magnat a découvert que Muhammad avait vendu la voiture pour aider ses patients pauvres...
Muhammad Mashaly a dit : « Après avoir obtenu mon diplôme, j'ai découvert que mon père a sacrifié toute sa vie pour faire de moi un médecin. Alors j'ai promis à Dieu que je ne prendrais pas un centime des pauvres et que je vivrais une vie au service de mon voisin, quelle que soit la culture ou la religion. "
 
(Texte original en espagnol)

Ayer murió el Doctor Mohamed Mashally, el “Médico de los Pobres". Se graduó en la Facultad de Medicina en 1967.
Estuvo visitando a los pobres en su ciudad en Egipto durante más de 50 años.. Lo hacía todo gratis, en su modesta clínica, también daba dinero a sus pacientes más pobres para comprar medicamentos y cobraba menos de un dólar a los pacientes que estaban bien económicamente.
Nunca tuvo un automóvil, ni siquiera un teléfono celular. Caminaba desde su casa a la clínica a pie a pesar de que tenía más de 80 años.
Cuando un magnate del Golfo se enteró de su historia, le dio $ 20,000 y también le dio un automóvil para moverse. Pero después de un año, a su regreso a Egipto, el magnate descubrió que Muhammad había vendido el automóvil para ayudar a sus pacientes pobres...
Muhammad Mashaly dijo: "Después de graduarme descubrí que mi padre sacrificó toda su vida para hacerme médico. Entonces le prometí a Dios que no tomaría un centavo de los pobres y viviría una vida al servicio de mi vecino de cualquier cultura o religión que fuese."
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article