Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Présenté par Gweendoline Taffin

14-08-22- JUSTICE AUSSI POUR TARIQ RAMADAN

J'ai rencontré Tarik Ramadan à Manifiesta, je crois, et la présentation de l'Islam qu'il nous avait offerte ne m'a pas semblé aussi sectaire que celle que j'ai entendu hier soir d'une journaliste Rachel Khan qui aime bien apparaître comme le symbole de la non violence mais qui est incapable de prendre ses distances vis à vis d'Israël, de son racisme qui n'est invisible que pour ceux qui se bouchent les yeux et son apartheid évidemment inexistant  pour tous ceux qui ne prennent en Sionie que les routes réservées, non pas aux Israéliens mais aux juifs colons souvent.

Elle a raison de prendre le parti de la liberté d'opinion de ce grand militant qui vient d'être poignardé pour ses propos libres face à des théocrates qui déshonorent plutôt la religion musulmane mais son silence persistant face à cette bonne dizaine d'enfants assassinés à Gaza par Israël enlève tout crédit à ses affirmations de juste pacifiste et respectueuse des droits de l'homme. Avec elle, je me réjouis de l'état de santé de Salman Rushdie qui semble s'améliorer. Comme >Rachel Khan, je refuse toute fatwa privée ou étatique qui veut "neutraliser" une personne humaine,  non en fonction non de ses actes mais de ses opinions.

Non, Madame Rachel Khan, je vous écouterai et vous croirai sincère quand vous serez la défenderesse non seulement des juifs obligés scandaleusement en France de quitter leur quartier, ce qui est criminel, j'en conviens, mais aussi de la jeunesse de Gaza qui est assignée à résidence dans un ghetto qui doit être condamné comme tous ses précédents dans  l'histoire, un ghetto où on meurt aussi, même si c'est beaucoup moins, en raisons, de ses origines.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article