Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Communisme et communistes.Les amis du Parti communiste de Belgique PCB-CPB
Christian Forgeot  ·

  ·
Les communistes et leurs députés avaient donc une fois de plus raison trop tôt ...
Leur propositions reprises par les 3 autres composantes de la gauche a l'assemblée de taxer les profits de guerre a eté efusée  par la majorité des elus du CAPITAL (LREM , LR , LEPENISTES )
Merci a ce soutien innatendu d'Antonio Guturiez !!!
C F.
Energie : Le chef de l’ONU appelle à taxer les super profits
UNRIC.ORG
Energie : Le chef de l’ONU appelle à taxer les super profits
António Guterres appelle à l’instauration d’une « taxe exceptionnelle » sur les profits records des industriels des énergies fossiles.
0 commentaires


Sam Nick

Communisme et communistes.Les amis du Parti communiste de Belgique PCB-CPB
Christian Forgeot  ·


« Discriminations raciales » et inégalités d’accès aux droits pour les Palestiniens : le président d’Amnesty International France répond aux objections soulevées quant à la caractérisation d’Israël comme système politique d’apartheid, au regard du droit international.

Sarah Benichou

Communautarisme juif
Pour les Judéo-sionistes, "l’assimilation" des juifs dans les pays de résidence implique leur anéantissement. Ils ont appris cela à l’école. Lorsque des juifs se marient avec des non-juifs, lorsque les constituants présumés de la judaïté semblent se diluer, ils s’alarment. Ils pensent que c’est la fin. Ils croient avec ferveur à la prééminence du groupe sur l’individu, prennent toute menace contre le groupe comme une menace personnelle…
C’est pourquoi, par réflexe et de manière systématique, ils crient rageusement à l’antisémitisme dès qu’ils sentent la moindre menace envers leur idéologie.

https://www.facebook.com/

Israël : Le nouvel apartheid
En Israël, la loi controversée sur l'État-nation est en vigueur depuis deux ans. Une plainte contre une ville juive de Galilée a récemment fait la une des journaux : la mairie de Karmiel refuse que les 500 enfants palestiniens de la commune fréquentent ses écoles.
Source Arte: https://www.arte.tv/.../israel-premieres-derives-de-la..
Athman Bouchama statut de Jérusalem capital d'Israël en violation avec le droit international et les résolutions de l'ONU... Darmanin avait fait la chasse aux sorcières aux associations pro-palestienne en France pour des motifs fallacieux et complètement farfelues
Une suspension et une amende. Le Conseil d'État a suspendu, vendredi 29 avril, l'exécution des décrets de dissolution du "Comité Action Palestine" et du "Collectif Palestine Vaincra" publiés en mars par le ministère de l'Intérieur qui accusait ces associations d'"appel à la haine, à la discrimination, à la violence" et de "provocation à des actes terroristes". L'État devra également verser 3 000 euros à chacune des deux associations.
S'agissant du "Comité Action Palestine", la mesure de dissolution "porte une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d'association et à la liberté d'expression", écrit dans sa décision le Conseil d'État, saisi en référé par l'association.
Celle-ci s'était notamment vu reprocher par les autorités de "relayer les communiqués" et de "rendre compte de l'activité d'organisations terroristes palestiniennes, notamment le Hamas, le Mouvement du Jihad islamique en Palestine et le Hezbollah".
Victoire précieuse pour l'État de droit"
"Les prises de positions énoncées par les publications de l'association (...) ne peuvent (...) être regardées comme provoquant à la discrimination, à la haine ou à la violence envers un groupe de personnes", selon la plus haute juridiction administrative. Elles ne peuvent pas non plus être "qualifiées d'agissements en vue de provoquer des actes de terrorisme", à ce stade de l'instruction, selon les magistrats.
"Il s'agit d'une victoire précieuse pour l'État de droit, qui sanctionne l'instrumentalisation politique du conflit israélo-palestinien du ministère de l'Intérieur", a réagi auprès de l'AFP Me Vincent Brengarth, l'avocat du "Comité Action Palestine".
Concernant le "Collectif Palestine Vaincra", le ministère de l'Intérieur l'accusait de "cultiver le sentiment d'oppression des 'peuples musulmans' (...) dans l'objectif de diffuser l'idée d'une islamophobie à l'échelle internationale", "sous couvert de défendre la cause palestinienne".
Trois mille euros de dédommagement
Le ministère lui reprochait également d'appeler "à la discrimination et à la haine envers Israël et les Israéliens", notamment à travers des campagnes de boycott.
L'appel au boycott "traduit l'expression d'une opinion contestataire et ne saurait par lui-même (..) être regardé comme une provocation ou une contribution à la discrimination, à la haine ou à la violence envers un groupe de personne", souligne la décision du Conseil d'État.
"C'est une première victoire (...) en attendant le jugement du recours en annulation" s'est réjoui sur son site le "Collectif Palestine Vaincra". "Cette décision est un véritable camouflet contre le pouvoir et bat en brèche la propagande de l'extrême droite sioniste et ses amalgames entre antisionisme et antisémitisme", ajoute-t-il.
L'État devra verser 3 000 euros à chacune des deux associations. Sollicité par l'AFP, le ministère de l'Intérieur n'a pas souhaiter faire de commentaires.

 

Le check point pour passer de Jérusalem Est à Ramallah, en Cisjordanie : « Cette route conduit en zone A, sous l’Autorité palestinienne. L’entrée est interdite pour les citoyens israéliens, dangereuse pour votre vie et contraire aux lois israéliennes. » (Photo Solidaire, Marco Van Hees)
Le check point pour passer de Jérusalem Est à Ramallah, en Cisjordanie : « Cette route conduit en zone A, sous l’Autorité palestinienne. L’entrée est interdite pour les citoyens israéliens, dangereuse pour votre vie et contraire aux lois israéliennes. » (Photo Solidaire, Marco Van Hees)

 

Le check point pour passer de Jérusalem Est à Ramallah, en Cisjordanie : « Cette route conduit en zone A, sous l’Autorité palestinienne. L’entrée est interdite pour les citoyens israéliens, dangereuse pour votre vie et contraire aux lois israéliennes. » (Photo Solidaire, Marco Van Hees)

Le check point pour passer de Jérusalem Est à Ramallah, en Cisjordanie : « Cette route conduit en zone A, sous l’Autorité palestinienne. L’entrée est interdite pour les citoyens israéliens, dangereuse pour votre vie et contraire aux lois israéliennes. » (Photo Solidaire, Marco Van Hees)

Quant aux Franco-Israéliens qui choisissent de faire leur service militaire en Sionie pour ""casser de l'arabe", j'ai le plus profond mépris pour ces vrais terroristes parfois défrayés financièrement par l'Etat français.

En revanche, j'ai le plus grand respect pour les juifs d'Israël qui choisissent d'être solidaire avec le peuple Palestinien soutenant une solution à deux états vivant pacifiquement sur la Terre Sainte. (YB)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article