Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

09-06-22- LA POLICE TUE (JEAN LUC MELENCHON) - HELAS JE TROUVE QU'IL A RAISON (YB)

"La police tue": Jean-Luc Mélenchon "assume évidemment" ses propos


https://www.bfmtv.com/politique/la-police-tue-jean-luc-melenchon-assume-evidemment-ses-propos_AN-202206070239.html

Sur France Inter ce mardi, Jean-Luc Mélenchon est revenu sur la polémique qui l'oppose au syndicat Alliance après ses critiques quant à un usage selon lui disproportionné de la force par la police lors d'un refus d'obtempérer à Paris ce week-end.

Il assume "évidemment" les propos qui lui valent le dépôt d'une plainte par le syndicat policier Alliance à son encontre. C'est ce qu'a affirmé Jean-Luc Mélenchon, invité ce mardi de la matinale de France Inter, au lendemain d'un tweet dans lequel il qualifiait l'organisation syndicale de "groupe factieux", accusant même: "La police tue".

Le leader de la Nupes dénonce un "usage disproportionné" de la force après la mort d'une jeune femme à Paris dimanche. Elle avait été touchée la veille par les tirs de policiers après que le conducteur de la voiture où elle avait pris place a refusé d'obtempérer lors d'un contrôle de police et foncé sur les agents, d'après le récit de ces derniers.
PUBLICITÉ
Jean-Luc Mélenchon réclame qu'on arrête "l'escalade"

Tandis que ses détracteurs le dépeignent en "antiflic", Jean-Luc Mélenchon a refusé l'étiquette et précisé: "Je suis contre l'usage disproportionné de la violence. La violence de l'Etat est légitime parce qu'elle est proportionnée". Il a d'ailleurs voulu nuancer: "Il n'y a pas qu'une police qui demande qu'on tire, demande des clés d'étranglement. Il y a aussi une police des gardiens de la paix".

Décomptant "quatre morts en quatre mois" consécutivement à un refus d'obtempérer, Jean-Luc Mélenchon s'est exclamé: "Ce n'est pas normal de tuer quelqu'un pour un refus d'obtempérer! Il y a la loi, pas la peine de mort." "Il faut arrêter l'escalade, sinon on deviendra les Etats-Unis d'Amérique. Nous ne voulons pas vivre dans un champ de tir", a-t-il illustré.
Jean-Luc Mélenchon veut "réformer la police de la cave au grenier"

Liant cette controverse au scrutin législatif dont le premier tour se tiendra dimanche, Jean-Luc Mélenchon a promis: "Je dis: 'Si vous votez pour moi (pour les candidats de la Nupes, le député élu dans les Bouches-du-Rhône ne se présentant pas à sa réélection, NDLR) je changerai la doctrine d'usage de la police".
 
Votre programme dans un instant
Sur le même sujet

    Refus d'obtempérer à Paris: l'avocat des policiers en garde à vue affirme qu'"il y a une vidéo"
    Après les propos de Mélenchon sur la police qui "tue", Estrosi appelle à le "mettre hors d'état de nuire"

Insistant encore sur la nécessité selon lui de "réformer la police de la cave au grenier", il a brossé à grands traits cette réforme qu'il appelle de ses voeux: "Il faut une police de gardiens de la paix et beaucoup de police judiciaire pour poursuivre les trafiquants et au milieu, des forces chargées de protéger les manifestants". "Il faut remplacer la Bac par une police de proximité", a-t-il enfin plaidé.
Robin Verner
 

NOTE D'YVAN BALCHOY

 

Revenons aux propos irritant de Monsieur Mélenchon pour l'extrême droite et les Médias proches de TF1 et LCI qui suivant "LA VOIX DE SON MAÎTRE" richissime appuient de façon sournoise le seul courant de pensée qui mérite la qualification d'extrême car vouloir plus de justice sociale n'est en rien un acte extrême. 

Quand j'étais enfant, en Belgique, il me semble que tous les policiers n'étaient pas armés  comme en Grande Bretagne c'était la majorité.  Nul doute qu'ils étaient pour cette raison proches des gens et même plus respectés qu'aujourd'hui par les malfaiteurs.

Aujourd'hui sous l'influence malfaisante de personnalités haut placées de la mouvance d'extrême droite, la notion de légitime défense évolue en France et en Belgique d'une façon très inquiétante.

Autrefois, elle ne jouait que quand un risque immédiat concernant la vie d'un policier ou de personnes présentes était présent. 

Depuis quelques années,  une notion , selon moi dégénérée de la Légitime défense a permis au policier de tirer quand un délinquent s'enfuit ou n'obtempère  pas aux injonctions de la maréchaussée. Certes, si ce délinquant menace des innocents en étant armé, il est nécessaire de le mettre en état de nuire, en évitant, quand c'est possible de le tuer s'il est possible par exemple de de le  blesser.

Ainsi quand une personne déséquilibrée menace d'un couteau un groupe de plusieurs policiers armée, il devrait être possible de le blesser et de  l'immobiliser ce qui me semble  de plus en plus rare tant il est fréquent de vouloir "neutraliser" (terme lâche et inadéquat)  cet individu en ne lui laissant aucune chance de s'en tirer vivant.

Ce serait une nouvelle scandaleuse évolution  d'appliquer la peine de mort devenue pourtant illégale.

Je ne comprend pas que l'assassin de Monsieur Paty n'ait pu comparaître en jugement, être jugé et condamné.

Je me demande si en France la hiérarchie ne donne pas parfois  à ses subalternes l'ordre ou le conseil de "neutraliser" tout assaillant plutôt que de le confier à la justice. J'espère me tromper.

Aussi grave au moins est de tirer sans hésiter  sur une voiture refusant une injonction de contrôle, ce qui bien sûr est un grave délit mais c'est au juge seulement d'en déterminer la peine.

Trop souvent, les affirmations communes des policiers prétendent, parfois contre l'avis des témoins présents, que la voiture voulait les écraser. Evidemment si c'est vrai, il y a légitime défense mais dans le cas contraire il peut y avoir   mensonge collectif  éventuel des policiers assermentés

Ce matin, sur Europe un, un politicien originaire du midi de la France, a défendu l'idée d'entrainer des citoyens non policiers au maniement des armes pour ce que Madame Le Pen appelle la présomption de légitime défense, moyen tout droit pour importer en France la sauvagerie de certains policiers yanquee.

Non, si nous n'y prêtons garde demain le droit  légal de porter une arme sera reconnu a  un nombre croissant de personnes et bien sûr les massacres de masse deviendront plus fréquents.

Monsieur Mélenchon, justement  ne le souhaite pas et je crois qu'il faut modérer des syndicats comme ALLIANCE qui  risquent  de transformer le beau pays de France en  sombre Far West (YB)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article