Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

CET ENFANT DE GAZA ASSASSINE PAR TA'HAL NOUS REVELE LE COTE OBSCUR DE LA CULTURE SIONISTE

CET ENFANT DE GAZA ASSASSINE PAR TA'HAL NOUS REVELE LE COTE OBSCUR DE LA CULTURE SIONISTE

Gwendoline Taffin
Favoris  · Srpesonodt54 i7hi4c6u6079h007a3ucu5u7i81t9  ·
MEYER HABIB? FIDELE A LUI MEME
TRICHEUR , MENTEUR ET CRIMINEL
La consule de France à Tel-Aviv met en cause dans une note adressée à la Direction des Français à l’étranger et de l’administration consulaire (DFAE) le déroulement des élections législatives de 2022 dans la circonscription de Meyer Habib, faisant état de « pratiques dont la légalité pourrait être questionnable ». Le député sortant aurait ainsi mis en place des bus auprès des synagogues lui étant acquises afin d'encourager les électeurs à aller voter et permis l'ingérence d'élus de municipalités étrangères dans l'organisation d'élections françaises

 

Mais Morin a raison : une des victoires du lobby pro-israélien, dont Meyer Habib, qui se vante d’être un ami personnel de Benyamin Nétanyahou est le représentant revendiqué à l’Assemblée nationale, est de criminaliser les mots même. « Apartheid » ? Antisémitisme ! « Colonisation » ? Haine d’Israël ! « Israéliens et juifs de la diaspora pas d’accord » ? Haine de soi ! L’agression contre les intellectuels fait partie des misérables titres de gloire de Meyer Habib. Quand, en décembre 2019, 127 intellectuels juifs en majorité israéliens publient dans Le Monde une tribune réfutant la « résolution Maillard » assimilant l’antisionisme à l’antisémitisme alors en débat au Parlement et invitant « l’Assemblée nationale à lutter contre l’antisémitisme et contre toutes les formes de racisme, mais sans aider le gouvernement israélien dans son programme d’occupation et d’annexion », Meyer Habib les qualifie de « kapos »1.

https://orientxxi.info/magazine/meyer-habib-le-depute-qui-tonne-de-la-voix,4603

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article