Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

06/06/22/ GUY BEDOS, ALGERIEN DE NAISSANCE ET DE COEUR CHANTRE D'UNE JUSTICE CLAIREMENT  A GAUCHE  (JEMIL BELHADJAL-IUNION JUIVE POUR LA PAIX)

Soutien à l'UJFP : Union Juive Française pour la Paix
Jemil Belhadjali  · opoertsSndf5i 64354cagih10ic38m6mgm1a9mgg3  ·
Ness Cherchell est avec Kader Bensalah et 10 autres personnes
.
opoertsSndf5i 64354c0g 010mc98m62am1a2mg2i  ·
Guy BEDOS :
" Je suis né à Alger. J'ai refusé de faire la Guerre d'Algérie. Affecté au Fort de Vincennes, je me suis fait passé pour un fou. Je ne voulais pas aller tirer sur ceux avec qui j'avais passé mon enfance : plutôt creuver que d'aller tirer sur mes copains ! L'Algérie est mon pays pour toujours, je suis attaché à ce pays .. Moi, j'étais un Algérien mais mes parents ne l'étaient pas. Je n'avais pas le droit de recevoir mes amis algériens chez moi. On ne mangeait pas de couscous, on mangeait de la daube. On était raciste jusque dans les menus. J'ai découvert le couscous et certains plats algériens lorsqu'enfin on a décidé de me mettre en pension à Annaba. La Corse, c'est mon Algérie de rechange, j'aime les odeurs du maquis ! "
Repose en paix BRAVE heart.
- CITATIONS de Guy Bedos :
. Le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit.
. L'humour, c'est aussi une façon de résister.
. Hommes politiques face à la presse : ce n'est pas en crachant dans les miroirs qu'on guérit de l'eczéma.
. Il arrive un âge où, les bougies commencent à prendre plus de place que le gâteau, l'anniversaire n'est plus une fête mais une commémoration !
. Dans le trafic d'idées comme dans le trafic de drogue, on punit l'usager sans toucher au dealer !
. Il faut savoir résister au pessimisme des autres.
. Vous avez noté qu'on dit un steak de boeuf, une côte de boeuf, un roti de boeuf... Mais dès que le bestiau semble suspect, c'est la vache qui devient folle !
. Quand on voit ce qu'on voit et que l'on entend ce qu'on entend, on a bien raison de penser ce qu'on pense.
. Dans un schéma classique, on passe du stade oral au stade anal : moi, je suis resté bloqué entre les deux, au stade nombril.
. Un éléphant ça trompe énormément !
. Je me suis construit absolument contre ce que j'ai subi. Je n'ai pas rêvé. J'ai bien vu ma mère frapper mon père avec un marteau .. Je dois avoir entre deux et trois ans. Je fais du drôle avec du triste. Je suis un rescapé de ma jeunesse.
. C'est dans le regard des gens de droite qu'on s'aperçoit qu'on est de gauche

Voici un texte de Guy Bedos adressé à Philippe Val, en soutien à Siné:

"Paris, le 16 juillet 2008

Philippe Val,

Tu es à Charlie Hebdo ce que Sarkozy est à la France. À la différence près que lui a été élu ; toi, dans des conditions qui m’échappent et dont je me tape, tu as fait un coup d’État. Me revient une phrase que j’avais écrite à propos de certains politiques, de droite ou de gauche, et qui, au regard de ton attitude, te concerne aujourd’hui : "Ce n’est pas en crachant dans les miroirs qu’on guérit de l’eczéma. Ça les démange et ils se grattent sur la peau des autres." Après t’être acharné – c’était une urgence !- sur Denis Robert, dont manifestement tu ne connais ni les livres, ni les films, voilà que tu t’en prends à Bob Siné, que, brutalement, tu vires pour antisémitisme. Il y a longtemps que les lecteurs attentifs de "Charlie" savent ce qui vous oppose à propos du conflit israélo-palestinien. Prétexte, donc. Antisémite, Siné ? As-tu lu David Grossman et Amos Oz, écrivains israéliens qui, sans relâche, luttent, en Israël, contre l’actuel pouvoir israélien ? Antisémites eux aussi ? Moi qui ai dit sur la scène de l’Olympia :
"Je ne confondrai jamais Ariel Sharon et Bibi Netanyahu avec Anne Franck et Primo Levi", suis-je pour autant un néo-nazi qui s’ignore ? Je pourrais te mépriser, je te plains.
Guy Bedos

https://www.nouvelobs.com/medias/medias-pouvoirs/20080718.OBS3428/ce-qu-en-pense-guy-bedos.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article