Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

l'homme neutralisé par la police cet après-midi dans le magasin Cultura de la Valentine (11e) a succombé à ses blessures


Mais lors de l'interpellation, cet homme âgé d'une cinquantaine d'années se serait précipité sur les fonctionnaires malgré les injonctions, forçant plusieurs agents à faire usage de leur arme. Grièvement blessé de plusieurs balles, l'homme qui se trouvait en arrêt cardiaque a l'arrivée des secours est décédé.

Aucune autre victime n'est à déplorer parmi les policiers et les clients du magasin. Une cellule d'aide psychologique a été activée par la préfecture de police afin de prendre en charge les témoins sous le choc.

Ce même jour, j'ai entendu que dans un TGV un "forcené" avait été arrêté grâce au concours de policiers ferrociaires et de voyageurs.

En France, les policiers même municipaux exigent d'être armés mais force est de constater la mauvais usage que certains d'entre eux (je ne veux pas généraliser) font du droit de se défendre.

Je me rappelle que c'était la fierté des policiers britanniques de ne pas être armés et on les respectait autrefois bien mieux qu'aujourd'hui.

Le fait de désobéir à un policier est un délit qui ne doit pas être un droit de le tuer sans nécessité absolue.. Ce droit n'existe que si d'autres vies sont en jeu. Le fait de simplement  s'enfuir ne donne pas le droit à un policier de tuer puisque ce droit n'existe plus dans le code en temps de paix.

On pourrait mieux apprendre à la police française, surtout quand elle est plurielle, qu'il est possible de blesser quand c'est nécessaire plutôt que de tuer. Manifestement certains supérieurs donnent à leurs subordonnés des droits qu'ils n'ont pas et en ce cas une autorité indépendante désormais devrait seule juger de pareils incidents. (LA PROVENCE)

https://www.bing.com/search?q=l%27homme+neutralis%C3%A9+par+la+police

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article