Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

21-04-22- POURQUOI, SI J'ETAIS FRANCAIS, JE NE DONNERAIS PAS MA VOIX A MONSIEUR MACRON.

.

 

Pourquoi je ne voterais jamais en faveur de ce banquier méprisant et injuste qu’est Emmanuel Macron

 

parce que, comme ses prédécesseurs aussi indignes à ce sujet, il garde en prison le héros palestinien, Georges Ibrahim Abdallah, depuis plus de 35 ans dans les geôles française simplement pour ne pas déplaire à ce pouvoir yankee qui a martyrisé tant de peuples un peu partout sur la terre ni à ceux qui, tout autant que Poutine vis à vis du peuple Ukrainien, occupent sauvagement la Palestine. La lâcheté de la France et non actuellement de la justice française est d’abord celle de son président.

 

parce que retraité, monsieur Macron a refusé de permettre à notre retraite de suivre l’inflation ce qui fut sans doute le cas de son généreux traitement. Ainsi pour l’année 2021 nous avons reçu une augmentation de 1,1% valable au moins jusqu’à l’été 22, ce qui nous prive environ d’un mois de retraite par an.

 

parce qu’il nous a donné maintes preuves de son mépris du peuple de France d’en bas, lui dont le premier geste présidentiel fut de diminuer considérablement l’impôt justifié de sa France chérie d'en haut.

 

parce qu’il a profité de l’émotion justifiée de l'agression russe contre l’Ukraine pour faire dissoudre l’association «La Palestine vaincra» qui défend une des plus graves injustices commises contre un peuple depuis 1948 et 1967.

 

parce qu’il nous prouve quotidiennement que son monde à lui n’a pas changé depuis qu’il a quitté la banque Rothschild pour s’occuper en priorité des privilégiés de son pays.

 

 

Il risque de gagner hélas l'élection de dimanche et j’espère que ce sera avec le moins d’avance possible et que, malgré un système électoral truqué, le parti de Monsieur Mélenchon, autrement plus humaniste, pourra co-gouverner la France d’une façon diamétralement opposée à la sienne.

(YB)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article