Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JACQUES ALLARD

Le but des autorités américaines et de leurs co-penseurs londoniens est l’asservissement définitif de l’Ukraine et la saignée à blanc de la Russie. Simultanément, le projet de saper le potentiel économique de l’Union européenne et de diminuer son influence dans le monde moderne se poursuit. La guerre au centre de l’Europe, les sanctions forcées contre la Russie et le déclin de l’activité économique dans l’UE augmenteraient les avantages compétitifs des États-Unis.

La tâche de dénazification de l’Ukraine doit devenir la principale préoccupation de la communauté mondiale (Parti Communiste de Russie, principale force d’opposition à Vladimir Poutine en Russie pour la reconnaissance des Républiques du Donbass).

 

Crise en Ukraine : le Parti communiste de Russie appelle à « mettre un terme aux actions de l’OTAN pour transformer l’Ukraine en un État fasciste »

jeudi 24 février 2022


En Russie, avec plus de 20 % des voix aux élections, le Parti communiste de Russie est la principale force d’opposition à Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine. D’ailleurs, les déclarations du président russe annonçant la reconnaissance des Républiques du Donbass par la Russie étaient très virulentes vis-à-vis des fondateurs de l’URSS et du Parti communiste cloués au pilori. Personne ne peut donc suspecter le Parti communiste de Russie de la moindre allégeance au pouvoir en Russie. Voici donc de larges extraits de de la déclaration du secrétaire général du PC de Russie, Gennady Zyuganov, publiée le 22 février.


La situation à la frontière entre l’Ukraine et les républiques du Donbass s’est détériorée à la limite. Les unités armées ukrainiennes intensifient le bombardement des territoires de la République populaire de Donestk et de la République populaire de Lougansk créant la nécessité d’une évacuation massive de la population. Simultanément, les médias ukrainiens occidentaux et pro-occidentaux et nationalistes intensifient la guerre de l’information contre la Russie. La situation indique évidemment une coordination étroite des provocations militaires et de la guerre de l’information.

Le président américain prépare de plus en plus ouvertement les aventures dangereuses. Biden annonce personnellement les dates mythiques du début de la guerre de la Russie contre l’Ukraine, commente les affrontements dans le Donbass et réprimande Zelensky maintenant pour avoir dit qu’il ne voit aucun signe des préparatifs de la Russie à l’agression, car le président ukrainien a fait un voyage jugé inopportun par Biden à la Conférence de Munich sur la sécurité. En d’autres termes, Washington provoque délibérément des tensions croissantes dans les relations russo-ukrainiennes.

« Washington cherche à résoudre ses propres problèmes en détruisant les économies de ses alliés de l’OTAN »

Le Comité central du PC de la Fédération de Russie a noté à plusieurs reprises que le but des autorités américaines et de leurs co-penseurs londoniens est l’asservissement définitif de l’Ukraine et la saignée à blanc de la Russie. Simultanément, le projet de saper le potentiel économique de l’Union européenne et de diminuer son influence dans le monde moderne se poursuit. La guerre au centre de l’Europe, les sanctions forcées contre la Russie et le déclin de l’activité économique dans l’UE augmenteraient les avantages compétitifs des États-Unis.

Washington, de plus en plus faible dans sa compétition mondiale avec la Chine socialiste, cherche à résoudre ses propres problèmes en détruisant les économies de ses alliés de l’OTAN. Aujourd’hui, ceux qui jouent selon les règles anglo-saxonnes soumettent habituellement la Russie à un déluge d’accusations et « ne remarquent pas » les actions provocatrices de Kiev.
Le fait que l’Ukraine soit progressivement transformée en un État de Bandera (criminel de guerre collaborateur des nazis honoré par le pouvoir ukrainien) a longtemps été ignoré. Les dirigeants occidentaux prétendent qu’ils ne connaissent pas le sens et l’esprit des décisions du procès de Nuremberg. Les grandes entreprises aux États-Unis et en Europe, qui étaient de connivence avec l’arrivée au pouvoir d’Hitler, sont aujourd’hui prêtes à être de connivence avec l’effusion de sang et l’agression. Au milieu du siècle dernier, l’humanité a payé une telle politique avec des millions de vies humaines. Le peuple soviétique a perdu à lui seul 27 millions de vies d’hommes et de femmes dans la lutte contre le fascisme.

« Freiner l’agression contre les deux républiques et protéger leurs populations »

Le PC de la Fédération de Russie est convaincu que le chantage militaire de l’Occident doit recevoir une réponse solide sous la forme d’une position ferme de la Russie dans la défense de la population civile du Donbass et la punition des agresseurs. Mettre un terme aux actions de l’Occident visant à transformer l’Ukraine en un État fasciste apparaît comme la tâche clé de la communauté mondiale. (…)

Il est nécessaire d’aider les enfants, les femmes et les personnes âgées - tous les réfugiés du Donbass - qui cherchent refuge contre la guerre sur le territoire russe. Nous appelons chacun à leur apporter toute l’aide dont ils ont besoin. Ce travail doit impliquer les organes du pouvoir étatique, les partis et mouvements, les entreprises et organisations et les citoyens de notre pays.

L’appel de la Douma d’État au président de la Fédération de Russie pour qu’il reconnaisse l’indépendance de la République populaire de Donestk et de la République populaire de Lougansk devient de plus en plus pertinent. Aujourd’hui, une telle décision apparaît comme la clé pour freiner l’agression contre les deux républiques et protéger leurs populations. (…)

« Les mécanismes démocratiques en Ukraine ont été abolis »

Sur la scène internationale, le moment est venu de lancer une offensive politique décisive contre toute tentative de réhabilitation du fascisme.

Chacun doit savoir que les mécanismes démocratiques en Ukraine ont été abolis. Après le coup d’État de 2014, la vraie politique sur son territoire est de plus en plus dictée par des bandes nationalistes agressives. Représentant une minorité terroriste absolue, ils font peur au peuple ukrainien et imposent des règles de comportement aux membres de l’establishment politique. Cela explique la transformation politique de Vladimir Zelensky. Élu par les Ukrainiens à la présidence de la paix dans le Donbass et de la normalisation des relations avec la Russie, il est devenu le vecteur d’une politique inverse.

Dans la situation actuelle, la tâche de libérer l’Ukraine de la dictature de Bandera ne peut être résolue par le peuple ukrainien lui-même. La population civile du pays est encore en mesure d’exprimer son opinion à travers ce qui reste des procédures parlementaires, mais elle ne peut pas s’opposer aux forces de la terreur qui sont armées jusqu’aux dents. La tâche de dénazification de l’Ukraine doit devenir la principale préoccupation de la communauté mondiale.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article