Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

MARK ZUCKERBERG

MARK ZUCKERBERG

 

 

Que ce soit pour purger Facebook des révélations inquiétantes d'une de ses anciennes dirigeantes ou, dans un monde décentré du sacré, nous faire espérer via l'idéologie de Mark Zuckerberg un avenir radieux pour l'humanité, une sorte de Grand Soir digital et technique où le pourrissement de notre corps dans un cimetière ne nous empêcherait plus de continuer à écumer et enrichir Facebook. devenu METAverse, les arguments du propriétaire de Facebook m'ont laissé de marbre.

Je n'ai aucune envie de me fabriquer un avatar, même si sur Facebook toute une programmation nous est offerte pour y parvenir dès aujourd'hui en commençant par nous pousser à choisir une couleur de peau !

Je n'ai pas besoin d'un avatar, car très jeune, peut-être à trois quatre ans j'ai découvert mon avatar, d'abord sans me reconnaître formellement, en me regardant dans un miroir. Je n'avais même pas besoin de lunettes pour y arriver.

Bien sûr, cet Avatar de moi m'accompagne toujours et me renseigne justement sur l'évolution de ma personnalité et de mon corps depuis plus de 80 ans.

Mais je ne penserai jamais que cet avatar reflet survivra à moi autrement qu'à travers une photo ou un film inconscient de moi.

Facebook a un mérite certain, nous permettre, à travers des techniques sophistiqués de nous contacter de n'importe quel point du globe, de réaliser des réunions virtuelles qui, je n'en doute pas, vont se densifier et s’enrichir progressivement jusqu'à nous donner une image tellement réaliste d'un conférencier à des milliers de Kilomètres qu’on pourra vraiment prétendre avoir assister à sa prestation.

De là à penser qu'un jour, cet avatar sera autonome au point de pouvoir répondre à un interview à ma place d'une façon qu'on puisse authentiquement me l'attribuer, on entre dans la science fiction et pas la meilleure.

Finir par penser comme certains journalistes l'ont suggéré ce matin qu'au terme de ses métamorphoses, cet avatar sera tellement mon autre moi qu'il pourra me remplacer et jouir de ma conscience sans moi au point qu'il restera éternellement vivant ai-delà de la mort physique de mon corps terrestre.

Remplacer le surnaturel de la la Foi auquel j'adhère toujours, malgré toutes mes faiblesses,  par par ce méta-empirique qui veut donner à la science le rôle salvateur des religions, je n’y crois en rien.

Je suis sûr que Mark  Zuckerberg ainsi que ses successeurs vont pendant un certain temps limité s'enrichir en dollars grâce au METAverse mais Facebook-Meta comme tout entreprise terrestre aura un commencement, peut-être un épanouissement puis une fin.

Oui quelque chose de nous de plus en plus sophistiqué subsiste au-delà de notre mort à travers des enregistrements qui nous donnent le souvenir et l'illusion de la présence de celui que nous écoutons ou regardons mais cette mémoire n'est pas consciente.

J’aimerais rappeler ici le témoignage de mon papa qui, interpellé par un de ses neveux sur les merveilles de la mémoire des ordinateurs lui avait sorti un disque de Schubert en lui disant que cet objet si commun était déjà porteur d'une mémoire fabuleuse.

Quand mon père  par ailleurs m'a raconté, qu'assistant aux apparitions de Beauraing, il avait vu de ses propres yeux plusieurs enfants tomber à genoux dans une synchronisation parfaite au moment où la Dame leur apparaissait et comment ils ne réagissaient aucunement à une flamme de bougie frôlant leur doigts durant leur dialogue avec la Vierge et retiraient cette main immédiatement avec frayeur dès que l'apparition s'était achevée, j'ai admis que parfois le surnaturel, le vrai, nous est, rarement c'est vrai,  offert non pour nous contraindre mais pour nourrir notre Foi. (YB)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article