Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 
SAINTE SOPHIE

SAINTE SOPHIE

Mezquita de Cordoba

Mezquita de Cordoba

Scandale à Istanbul, pardon peut-être pour vous à Constantinople. La Basilique Sainte Sophie redevenue en 1934 un musée après avoir été transformée en mosquée durant des siècles devenait un musée grâce au sage Ataturk qui voulait créer une Turquie laïque.

Aujourd'hui,  sous l'impulsion d'un premier Ministre, partisan d'un Islam plus agressif et religieux que laïc, l'ancienne Basilique chrétienne orthodoxe va redevenir une mosquée au moins partiellement, à certains moments seulement, car la dîme providentielle de l'argent des visiteurs restera utile et même nécessaire pour entretenir un tel bâtiment.

Bien entendu le nouveau leader de la Turquie n'est qu'un nain culturel comparé au géant laïque qui avait fait entrer son pays dignement au XX -ème siècle tout laissant son pays musulman d'une façon sincère et modérée.

Devant cette mutation, le sang de l'Occident, qui oublie pour un instant son laïcisme ne fait qu'un sursaut, précédé logiquement par le Président Poutine, ancien maître du KGB, qui vient de faire approuver par son pays la foi orthodoxe comme indissolublement unie  à la Patrie.

Scandaleux cette annexion d'une basilique par la religion Musulmane, vous le pensez vraiment, réfléchissez à ce que j'ai découvert personnellement, et beaucoup peut-être parmi à cette Cathédrale de cette villee que nous appelons CORDOUE mais qui s'appelle aussi légitimement CORDOBA, autrefois terre musulmane, particulièrement  tolérante pour les juifs et les chrétiens qui vivaient en ses murs.

L'Islam y avait bâti une mosquée merveilleuse, édifice crée selon l'esprit de la religion musulmane, sans statues ni images, que les chrétiens revanchards, animés par le même esprit intolérants que les turcs musulmans à Constantinople, ont baptisé en une cathédrale catholique dont les statues, les images, les pieuses chaises n'ont pas réussi à nous faire oublier son origine islamique si liée à sa belle architecture.

S'il  y a scandale en Turquie, il y en a un autre dans l'Andalousie espagnole et chrétienne.  Soyons donc pour une fois logiques  et redonnons à ces deux édifices religieux leur vocation première, un basilique chrétienne en terre d'Islam autrefois orthodoxe, une mosquée restaurée dans cette Andalousie autrefois musulmane.

Oh, je sais bien que nos libero-laïco-chrétiens  refuseront l'effort qu'ils réclament aux musulmans  car la supériorité de l'occident reste ancrée dans nos cerveaux  occidentaux et surtout dans nos élites ni figue-ni raisin, dont le Marché égoïste et assassin est leur seul vrai dieu tout autant qu'au sein du peuple Turc actuel qui, un instant, oubliera ses malheurs économiques, retrouvant  fierté grâce à l'audace partisane  de son pseudo-sultan.

Voilà pourquoi, je souhaiterais que tant à Istanbul qu'à Cordoue touristes chrétiens,  musulmans, athées ou ,autres, honnêtement cessent de visiter ces édifices de si haute portée historique, trahie de part et d'autre, en cessant de donner leur obole pour les finances étatiques devenu  tant que leur vocation originelle n'aura pas été préservée.

Je ne connais pas Sainte Sophie et je reste en grande admiration devant la Mosquée de Cordoba qui reste vivante et presqu'intacte  derrière les oripeaux chrétiens dont on l'a affublé; c'est sans doute la ville d'Espagne avec Tolède qui m'a davantage enthousiasmé. Mais si j'avais le bonheur d'y retourner, malgré mon grand désir de revisiter des murs si sreligieux au sens noble du terme (qui relient à un essentiel !) je me contenterai de visiter de cœur et de l'extérieur cette mosquée devenue par force cathédrale.

Et j'engage mes frères chrétiens à ne plus entrer dans "Sainte Sophie" tant que sa captation musulmane perdurera.

Le jour où ces deux édifices retrouveront leur vocation première,  avec respect chacun pourra se recentrer l'esprit et le coeur en retrouvant l'esprit et la foi de ceux qui ont bâti ces deux magnifiques édifices qui ont voulu chacun selon leur inspiration chanté l'Eternité de l'Esprit.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article