Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Réserverons-nous un bon accueil à l'étranger, celui qui vient d'ailleurs, affrontant peut-être une insécurité plus grande que celle qu'il a laissée dans son pays ?

Je suis un étranger en terre illégitime,
Où l’espoir agonise ainsi que la raison.

Je suis ce sans-pays que la police brime,
L’innocent qu’on oublie au fond de sa prison.
Je suis un étranger en terre de victimes,
Qui comprend rarement ce que les humains font :
Le mensonge fait loi, l’anarchie est un crime
Et la démocratie renie jusqu’à son nom.

Je suis cet étranger qu’on réduit au silence,
Croyant ainsi dompter une révolution ;
Éternel objecteur des fausses consciences,
Je suis un étranger aux mains de l’oppression.

Je suis cet étranger que l’on dit terroriste
Puisqu’il a hérité d’une autre religion.
Comme si, de là-haut, votre Dieu, s’il existe,
Ne pouvait accepter plus d’une adoration !
Je suis cet étranger que parfois l’on supprime,
Obstacle indésirable aux noires ambitions.

Je suis un hors-la-loi, quel que soit le régime,
Car je ne marche pas au pas de la Nation.
Dans cette société où règne le dollar,
J’aime la compagnie d’un pauvre qui m’estime
Et me parle de cœur plutôt que de milliards.

Je suis un étranger fier de ce qui m’anime…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article