Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 
DIETRICH BONHÖFFER, UN DIALOGUE HONNETE AVEC MARX A PROPOS DE L'OPIUM DU PEUPLE. (REEDITION)
 
"Nous ne pouvons pas être honnêtes sans reconnaître qu’il nous faut vivre dans le monde "etsi deus non daretur "(comme s’il n’y avait pas de Dieu) Et cela justement, nous le reconnaissons devant Dieu. Dieu lui-même nous oblige à admettre cela. Ainsi, le fait de devenir majeurs nous amène à reconnaître de manière plus authentique quelle est notre situation devant Dieu. Dieu nous donne à savoir qu’il nous faut vivre comme des gens qui y arrivent tout seuls dans la vie, sans Dieu. Le Dieu qui est avec nous est le Dieu qui nous abandonne (Marc 15,34) ! Le Dieu qui nous laisse vivre dans le monde sans l’hypothèse de travail, Dieu est le Dieu devant lequel nous nous tenons constamment. Devant Dieu et avec Dieu, nous vivons sans Dieu. Dieu se laisse repousser du monder et mettre en croix. Dieu est impuissant et faible dans le monde et c’est ainsi et ainsi seulement qu’il est avec nous et qu’il nous aide. (8,533.s)"

 

Dietrich Bonhoeffer (1906-1945)  Biographie par Ferdinand Schlingensiepen, Edition Salvator, Paris, page 396

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article