Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 

Témoignagne émouvant et éveillant lors de l'Emission "ENVOYE SPECIAL" d'Antenne 2. Une religieuse qui anime un orphelinat "Notre Dame de Nazareth" à Brazaville : 54 enfants et jeunes du premier âge jusque 18 ans, des enfants orphelins pour la plupart qui y ont pourtant retrouvé un vrai bonheur.

 

Yann Arthus Bertrand, visiblement très attachée à la personne et au dévouement de cette dame religieuse qui m'a fait irrésistiblement penser à une Soeur Emmanuelle en noir et blanc.

 

Il est vrai qu'en plus d'un amour sincère et tellement multiplié que Soeur Marie thérèse assure à tous ses enfants, elle veille à leur donner des principes de vie et d'édducation qui manifestement donne à chacun de ces jeunes une base solide pour démarrer dans la vie tout court à leur 18 ans quand il leur faut  quittet cet orphelinat qui est vraiment un cocon familial.

 

Yann-Arthus-Bertrand soeiur Marie thereze

 

Sœur Marie-Thérèse Ongayolo et Yann Arthus-Bertrand à l’entrée de la maison Notre-Dame de Nazareth.

 

 

Reconnu pour sa passion du monde animal et des espaces naturels, l’expert français en environnement, Yann Arthus-Bertrand, en séjour à Brazzaville, a passé de bonnes heures le 21 septembre dans cette maison qui loge plus de 60 enfants orphelins et abandonnés, sous la houlette de sœur Marie-Thérèse Ongayolo
« Ce que j’ai appris dans mon travail d’environnementaliste, c’est aimer la nature et les animaux, mais c’est aussi aimer les autres. L’écologie m’a rendu
beaucoup plus humaniste. C’est pour cela qu’on est ici pour voir et soutenir le travail que fait Marie-Thérèse Ongayolo, en donnant de l’amour à ces enfants qui n’ont pas de parents, mais qui visiblement sont extrêmement heureux », a constaté Yann Arthus-Bertrand. « Les gens qui s’occupent des autres, qui partagent, sont les plus heureux. Pour moi, le bonheur c’est de partager et d’aimer. S’occuper de ces enfants n’est pas une charge pour moi et je vous avoue que je suis très content d’être là, j’adore le Congo », a-t-il renchéri.
Yann Arthus-Bertrand était accompagné par David Perrier, réalisateur à France 2. Dans sa quête permanente d’idéal, Yann Arthus-Bertrand semble très intéressé de produire, avec David Perrier, un film sur les enfants de la maison de Nazareth de Brazzaville. Un site Internet pour ses enfants sera créé. Le souhait pour
le photographe français, c’est d’établir un pont entre les écoles en France et la maison Notre-Dame de Nazareth, en vue d’échanges permanents.
Une association créée pour aider les enfants abandonnés et orphelins
Située à Mpila (Brazzaville), la maison Notre-Dame de Nazareth bénéficie désormais de l’assistance de l’association dénommée Badao créée le 27 janvier 2012 à Brazzaville. Badao, c’est le nom d’un enfant adolescent de 17 ans aujourd’hui, alors qu’il avait 3 ans au sortir de la guerre de 1997. « Ce petit garçon m’avait bouleversé et m’a donné envie d’aider Sœur Marie Thérèse et les autres enfants. Je leur ai toujours dit qu’un jour une association Badao verrait le jour, ce qui fut fait longtemps après, le 27 janvier 2012 grâce à l’énergie, le dynamisme et l’aide plus que précieuse de Yann Arthus-Bertrand », nous a confié Ingrid Van Galen, une passionnée du Congo qui pilote cette association avec Yann Arthus-Bertrand.

Pour plus d’informations sur le Congo, veuillez consulter les sites web suivants :  


http://oeildafrique.com/yann-arthus-bertrand-visite-les-enfants-de-la-maison-notre-dame-de-nazareth-a-brazzaville/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article