Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

EN FRANCE EN 1917 DEFENDRE LES DROITS DES PALESTINIENS ETAIT UN DROIT RECONNU GENERALEMENT  PAR LES MEDIAS. AUJOURD'HUI SOUS"EN MARCHE" LA GRAVITE D'UNE AFFICHE PLUS MALADROITE QU'ANTISEMITE PESE BIEN PLUS QUE DES DIZAINES D'ENFANTS ASSASSINES A GAZA

EN FRANCE EN 1917 DEFENDRE LES DROITS DES PALESTINIENS ETAIT UN DROIT RECONNU GENERALEMENT PAR LES MEDIAS. AUJOURD'HUI SOUS"EN MARCHE" LA GRAVITE D'UNE AFFICHE PLUS MALADROITE QU'ANTISEMITE PESE BIEN PLUS QUE DES DIZAINES D'ENFANTS ASSASSINES A GAZA

CAPJPO-EuroPalestine

EMMANUEL MACRON BOYCOTTERA LA CONFÉRENCE DE L’ONU CONTRE LE RACISME
13 août 2021ACTUALITÉS
 Alors que l’Assemblée générale des Nations unies doit tenir en septembre prochain une journée sur le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance, l’Élysée annonce qu’Emmanuel Macron n’y participera pas. 
Cette journée doit marquer le 20e anniversaire de la Conférence de Durban (Afrique du Sud), mais la France n’y sera pas représentée car le président de la République déplore «  d’anciennes déclarations antisémites.»

Macron, pas influencé du tout par Israël et son lobby … ne supporte pas qu’en 2001 à Durban, puis en 2011 à Genève, l’assemblée générale des Nations Unies ait considéré le sionisme comme une forme de racisme.

Une idéologie qui ne réserve des droits qu’à une seule catégorie de la population, en fonction de sa religion n’est pas raciste, c’est bien connu !

Emmanuel Macron boycottera la conférence de l'ONU contre le racisme 
Manifestation de rabbins contre le sionisme en janvier 2017 à Paris
Sans crainte du ridicule Emmanuel Macron a déclaré à la fois que la France ne participerait pas à cette conférence mais « veillera à ce que la conférence de suivi de Durban se tienne dans le respect des principes fondateurs des Nations unies », rapportent les agences de presse !!

CAPJPO-EuroPalestine

Quant aux piscines, les Palestiniens peuvent voir celles des colons à deux pas de chez eux, mais ne peuvent même pas rêver d’en construire, l’eau –leur eau– étant confisquée par Israël.

Quant aux piscines, les Palestiniens peuvent voir celles des colons à deux pas de chez eux, mais ne peuvent même pas rêver d’en construire, l’eau –leur eau– étant confisquée par Israël.

PAS D’ARABES SUR LES PLAGES ISRAÉLIENNES
14 août 2021ACTUALITÉS
Le groupe Adalah dénonce l’apartheid pratiqué par trois villes côtières israéliennes qui interdisent la présence des Palestiniens sur leurs plages.

Hadera, Netanya et Akka (St jean D’Acre) sont coupables de « ségrégation raciale », a déclaré Rabea Eghbariah, avocate de ce groupe de défense des droits humains.
Elle s’appuie notamment sur une vidéo réalisée par le journaliste Rafat Aker la semaine dernière, et montrant des Palestiniens en excursion pour une journée, dont le bus se voit refuser l’accès à la plage par la police et les autorités locales.
Ceci alors qu’il fait très chaud et que les Palestiniens de Cisjordanie n’ont pas accès à la mer, depuis qu’Israel les a dépossédés de toutes les villes côtières.

Pas d'Arabes sur les plages israéliennes
En Cisjordanie, une chaleur étouffante, et pas d’accès à l’eau
« Les images prises à Saint jean d’Acre montrent des policiers expulsant de force des Palestiniens en dehors des limites de la ville uniquement parce qu’ils sont palestiniens. Ils ont pourtant obtenu des permis d’entrer et certains étaient même vaccinés », souligne-t-elle.

« Israël utilise un système compliqué de cartes d’identité, de laissez-passer et de permis qui a pour effet de refuser aux Palestiniens des droits égaux aux citoyens juifs israéliens – que ces derniers vivent à l’intérieur du soi-disant Israël ou en tant que colons en Cisjordanie occupée. »

Adalah a déclaré qu’elle engageait une action en justice urgente contre la municipalité d’Acre, ainsi que Hadera et Netanya, les deux autres villes côtières qui ont pris des mesures similaires contre les Palestiniens « sous prétexte de santé publique ».

C’est loin d’être la première fois que les autorités israéliennes imposent ce genre d’apartheid aux Palestiniens. En 2019, le maire israélien de la ville d’Afula a interdit aux Palestiniens d’entrer dans un parc local, y compris les citoyens palestiniens d’Israël. Il avait mis des gardes aux entrées du parc avec un grand panneau indiquant qu’il était à l’usage des « résidents uniquement » – pourtant seuls les Palestiniens étaient refoulés, pas les Juifs israéliens.

Adalah a également poursuivi en justice une piscine publique israélienne qui avait refusé l’entrée à un groupe d’enfants atteints de cancer simplement parce qu’ils n’étaient pas juifs.

Dans un autre cas, les citoyens Palestiniens d’Israël ont été refoulés d’une station balnéaire de la mer Morte gérée par les Israéliens, tandis que les Israéliens juifs, les touristes européens, et même les chiens ont été autorisés à entrer librement.


Quant aux piscines, les Palestiniens peuvent voir celles des colons à deux pas de chez eux, mais ne peuvent même pas rêver d’en construire, l’eau –leur eau– étant confisquée par Israël.

Mais à part cela, le sionisme n’a aucun rapport avec le racisme, n’est-ce pas Monsieur Macron ?

Source : https://electronicintifada.net/blogs/asa-winstanley/israeli-cities-impose-beach-apartheid-palestinians?utm_source=EI+readers&utm_campaign=416cba3aeb-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_e802a7602d-416cba3aeb-290649781

CAPJPO-EuroPalestine
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article