Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JACQUES ALLARD

Les mutations écologiques actuelles ont organisé l'ensemble du paysage politique au cours des 30 dernières années. Cela pourrait expliquer le cocktail mortel que constituent l'accroissement des inégalités, la déréglementation massive et la transformation du rêve de la mondialisation en un cauchemar pour la plupart des gens. Ce qui relie ces trois phénomènes est la conviction, partagée par quelques puissants, que la menace écologique est réelle et que la seule façon pour eux de survivre est d'abandonner toute prétention à partager un avenir commun avec le reste du monde. D'où leur énorme investissement dans le déni du changement climatique. À l'heure où des personnes insatisfaites de l'idéal de la modernité reviennent à la protection des frontières nationales, voire ethniques, le livre de Latour nous appelle à un déplacement latéral et à la définition d'une politique centrée sur la Terre, autre que le global ou le national. La tâche de la politique aujourd'hui est de nous ramener sur terre avec les deux pieds.

(SOURCE : RADIUS ZOMER LEESREEKS)

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Bruno Latour, professeur associé au médialab de Sciences Po, est notamment l’auteur de Face à Gaïa. Huit conférences sur le Nouveau Régime climatique (2015) et de Où atterrir ? Comment s’orienter en politique (2017).

La vie de laboratoire
La production des faits scientifiques

Bruno LATOUR, Steve WOOLGAR

Comment travaillent les scientifiques ? Comment parviennent-ils à produire des découvertes ? Pour répondre à ces questions, le sociologue Bruno Latour a partagé durant deux ans le quotidien des chercheurs du laboratoire de neuroendocrinologie du professeur Roger Guillemin, à l’Institut Salk de San Diego (Californie). Avec la méticulosité et la patience de l’anthropologue, il a suivi les tâtonnements de cette équipe dans une recherche dont le résultat vaudra le prix Nobel de médecine à Guillemin, en 1978.
Cette enquête exceptionnelle, publiée pour la première fois en 1979 et désormais classique, a véritablement lancé le domaine des nouvelles études sur la science, et profondément renouvelé la philosophie des faits scientifiques. Soucieux de rompre avec les « visions exotiques », voire magiques, de la science et de ses méthodes, Bruno Latour et son coauteur Steve Woolgar ont choisi la voie rigoureuse d’une analyse enfin réaliste de sa production : elle les conduit à rendre compte des actions et des hésitations des chercheurs, dans un ouvrage qui se lit comme une enquête policière.

https://www.editionsladecouverte.fr/la_vie_de_laboratoire-9782707148483

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article