Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

28-06-21-  EUROPALESTINE PORTE PLAINTE CONTRE LE BNVCA

 

 

 

27 juin 2021ACTUALITÉS

Notre association a déposé plainte contre le dit « Bureau de Vigilance contre l’Antisémitisme » BNVCA, spécialisé dans la diffamation.

Déjà condamné pour diffamation, son président, le fameux Sammy Ghozlan, colon de son état, n’hésite pas à récidiver avec des comparaisons nauséabondes que nous ne laisserons pas passer.

 

Le BNVCA nous a comparé sur son site aux SA, ces nazis qui agressaient les commerçants juifs en Allemagne dans les années 1930.

« C’est bien la même opération illégale d’incitation à la haine qui sévit ici et maintenant en France, menée par des officines aux financements opaques », écrit ce dangereux affabulateur qui appelle depuis des années à l’interdiction de notre association CAPJPO-EuroPalestine, totalement indépendante.

Menteur professionnel, il ne cesse de répéter que le boycott d’israël est illégal, et se moque bien du droit français, européen ou international, comme il l’a montré encore dernièrement au tribunal de Lyon, où il a été une fois plus débouté. Lors du procès concernant le boycott de TEVA, le 16 mars dernier, l’avocat du BNVCA, Me Franck Serfati, a osé demander en public à l’un des témoins d’Olivia Zémor « C’est quoi la Palestine ? »

Sammy Ghozlan, qui se vante de collaborer avec les services secrets israéliens depuis près de 35 ans, est à la tête d’une officine spécialisée dans la désinformation, à commencer par la propagation de fausses nouvelles sur les actes antisémites en France.

  • En novembre 2003 : Un incendie se déclare dans une école religieuse juive à Gagny, en banlieue parisienne. Sarkozy et Ghozlan montent au créneau, le premier créant, dans la foulée, un « Comité interministériel pour la lutte contre l’antisémitisme », lequel confie aussitôt à un organisme privé, le BNCVA; le soin de produire les statistiques officielles sur l’antisémitisme en France. Il y a cependant un hic : si l’école de Gagny a effectivement brûlé, et si l’incendie avait à l’évidence une origine criminelle, la motivation  « antisémite » en était rigoureusement absente. Un journaliste du Figaro, citant des sources policières, indiquait au contraire qu’on était en présence d’une histoire d’escroquerie à l’assurance.

  • En juillet 2004, 60 millions de Français apprennent, stupéfaits, qu’une jeune femme voyageant à bord d’un train de banlieue parisien (le RER D) aurait été sauvagement agressée, avec son bébé, par une demi-douzaine de « Maghrébins et Africains », lesquels auraient tatoué des croix gammées sur son ventre dénudé, la traitant de « Sale juive », avant de jeter le landau du bébé sur le quai ! Le BNVCA se charge de diffuser ce « scoop » auprès de la presse.Pendant trois longs jours, l’affaire fera la « Une » des télévisions françaises et même internationales. Des policiers ont beau très rapidement émettre des doutes sur la véracité du récit de la jeune femme, médias et politiques ne les écoutent pas, et continuent sur leur  lancée, stigmatisant tout ce qui est un peu bronzé dans notre pays, voire l’ensemble de la population, comme ces « lâches voyageurs qui  n’ont rien fait quand les barbares du RER violentaient la jeune juive, à l’instar de leurs aînés qui ont laissé partir les Juifs vers les camps d’extermination ».Finalement, le 4ème jour, Marie Leblanc (c’est le nom de la jeune femme) confesse qu’elle a tout inventé, pour faire parler d’elle.

En plus de ses graves mensonges, Sammy Ghozlan est aussi un négationniste récidiviste, qui conteste l’existence de la Palestine et le moindre droit pour les Palestiniens.

  • S’en prenant à Obama en 2010 sur le site Arouts Sheva des colons de Cisjordanie, parce que le président américain demandait à Israël une « reprise des négociations, Sammy Ghozlan l’accuse de vouloir « déclencher une troisième intifada », et tient les propos suivants : « Il est fort dommage que la civilisation des USA comme Européenne, rejoignent progressivement celles des anciennes grandes puissances Grecques, Romaines, Ottomanes, Byzantines, Perses, Espagnoles, Nazie. Nous les aurons alertées. Comme le dit la maxime courante, Rira bien qui rira le dernier. »

  • Et quand il déblatère sur Richard Goldstone, qui avait osé parler de crimes de guerre dans un rapport à l’ONU sur l’offensive israélienne à Gaza en 2008-2009, il écrit : « MES AMIS, (Les majuscules sont de lui, NDLR ) LE RAPPORT GOLDSTONE EST UNE FUMISTERIE, UNE SALOPERIE, UNE MANŒUVRE POUR TENTER D’ EMPÊCHER ISRAEL DE SE DÉFENDRE. ILS VEULENT METTRE ISRAEL A GENOU ET LE SACRIFIER. HIER, C’ ÉTAIT LA LIGATURE D’ ISAAC, AUJOURD’ HUI, AVEC LE RAPPORT GOLDSTONE, IL VEULENT LIGATURER ISRAEL.
    Et dans le même texte : 
    « De quelle colonisation parle t-on, quand chaque poussière de cette terre de Jérusalem parle, comprend et chante l’hébreu depuis des millénaires, et seulement l’hébreu malgré les colonisations grecques, byzantines, égyptiennes, romaines, perses, ottomanes, etc…malgré les croisades chrétiennes, arabes, et aujourd’hui islamogauchistes et communistes.« 

CAPJPO-EuroPalestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article