Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

06-05-21- NOS MEDIAS MENTEURS REPRENNENT LA PROPAGANDE DES USA CONTRE CUBA

NOS MÉDIAS REPRENNENT LA PROPAGANDE DES USA CONTRE CUBA
Alors que l’assemblée de l’ONU va bientôt se prononcer sur le blocus inhumain imposé par les USA à Cuba depuis plus de 60 ans, on nous ressort le discours sur les artistes maltraités par l’horrible « dictature ».
Ce coup là les financeurs US ont choisi un artiste plasticien autoproclamé, Luis Manuel Otero Alcantara dont on peut voir une des « œuvres », une statue de la Liberté, qu’il a offerte aux USA au nom de Cuba.
Ce personnage qui utilise le drapeau de son pays comme serviette de bain ou pour aller aux wc est l’animateur principal du mouvement San Isidro. Il s’agit en fait de quelques individus qui font de l’agitation dans un quartier de La Havane devant des voisins abasourdis.
Ceux-ci ont pu assister à une « manifestation » organisée par ce petit groupe devant leur maison au cours de laquelle Otero Alcantara a pu de nouveau exhiber son exquise délicatesse due certainement à son immense tempérament artistique.
Après cela, comme personne dans le voisinage ne reprenait les insultes qu’il proférait contre le président cubain, il a décidé de faire la grève de la faim, ce qui a bien fait rigoler les gens qui le connaissent.
Au bout de 8 jours, le « lutteur pour la liberté » est entré à l’hôpital, en marchant, et visiblement tout va bien pour lui. Il semble être plus doué pour les arts du cirque que pour les arts plastiques.
Voilà le nouveau héros de la Liberté que nous proposent les USA et leurs relais médiatiques dans notre pays. Il est à leur image et on leur laisse volontiers.
Bien évidemment, il s’est trouvé un minable journaleux pour écrire dans Libération que cet individu est « la bête noire du régime communiste ». Pour écrire cela il faut soit : ne rien connaître à Cuba, être un peu idiot ou être de mauvaise foi.
Il est bien possible que l’auteur de cet article soit les trois à la fois…

 

Rappelons-nous cet autre héros étatsunien vénézuelien, Guaino, ami des trafiquants de drogue et reconnu par plusieurs  chefs d'état prouvant ainsi leur imbécilité politique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article