Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

MONSIEUR DARMANIN ET MADAME MABROUK
MONSIEUR DARMANIN ET MADAME MABROUK

MONSIEUR DARMANIN ET MADAME MABROUK

 

.

 

Ce Blog n’a pas toujours dit du bien, à tort ou à raison mais de bonne foi à propos du Ministre de l’Intérieur de la France. Ce matin, interviewé par la combative Sonia Mabrouk il est resté dans le périmètres de ses fonctions en n’hésitant pas de temps en temps à tenir tête à son interlocutrice.

J’ai apprécié son refus, réitéré, de faire intervenir la maréchaussée face à une foule composée de nombreuses familles et donc d’enfants par peur de faire plus de mal que de bien.

A Madame Mabrouk qui suggérait avec force que la justice non seulement ne donnait pas suite parfois aux présentations de certaines personnes (je ne dirai pas individu car ce mot à une dénotation raciste pour beaucoup d’officiels) en remettant en liberté ou en condamnant trop mollement à son gré (qui n’a aucune importance, elle n’est pas magistrat heureusement !).

Le Ministre de l’Intérieur ne s’est pas contenté de répondre par des généralités mais il a rappelé que pour condamner il faut être sûr de la présence d’une personne masquée par exemple  aux faits incriminés et que, faute par exemple de caméras ou autres indices, le doute doit toujours profiter à l’accusé.

A propos de la primauté des lois de la République sur celle censées venues de Dieu, tout croyant qui l'acceptera trahira, qu'il le veuille ou non sa foi et l'Etat bien sûr ne peut non plus se plier à aux innombrables ukases des lois des diverses religions. A chacun sa conscience !

Bref, ce matin, chacun des deux intervenants a été à la hauteur de sa fonction. A vrai dire, je préfère la façon dont Monsieur Darmanin a défendu cette fois  sa charge dans l’état à la notion trop pugnace et pas assez soumise à la vérité d’une journaliste qui a sans doute la fougue des "nouveaux" convertis sincère sûrement mais pas nécessairement très juste.

 

Yvan Balchoy

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article