Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Ce Ministrer de la Santé de Sion ie a un jour comparé les Gazaouis à des animaux ! HYoutub e préfère le protéger car ce media est "vendu" à la SIONIE

Ce Ministrer de la Santé de Sion ie a un jour comparé les Gazaouis à des animaux ! HYoutub e préfère le protéger car ce media est "vendu" à la SIONIE


Youtube vient de supprimer la vidéo qui montre le ministre israélien de la santé répondre à un journaliste de la BBC qui l’interrogeait sur ses obligations envers la vaccination des Palestiniens qu’Israel « n’a pas plus d’obligation en matière de vaccination des Palestiniens que les Palestiniens n’ont d’obligation de s’occuper des dauphins » .

 !
Ministre israélien de la santé
Cette vidéo a été supprimée non seulement sur le site d’Europalestine :https://europalestine.com/2021/01/25/le-ministre-israelien-de-la-sante-on-a-autant-dobligation-de-vacciner-les-palestiniens-quils-en-ont-de-soccuper-des-dauphins-video/

mais sur celui de notre source, le site mondoweiss.net :https://mondoweiss.net/2021/01/israeli-health-minister-likens-his-obligation-to-vaccinate-palestinians-to-taking-care-of-dolphins-in-the-mediterranean/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=daily-email-mailpoet

Israeli Health Minister likens his obligation to vaccinate Palestinians to Palestinians’ responsibility to care for ‘dolphins in the Mediterranean’

On comprend qu’une phrase aussi nauséabonde fasse mauvais effet pour les propagandistes pro-isr, qui vendent actuellement, mais elle a bel et bien été prononcée. De quel droit youtube se permet-t-il de supprimer la vidéo en attestant ?

Israël a-t-il également réussi à faire supprimer leur vidéo par la BBC ?

Jusqu’où va aller la censure par Youtube, qui ces dernières semaines n’a cesser de supprimer des vidéos montrant la réalité de la situation en Palestine ?

Pouvez-vous interpeller Youtube à ce sujet ?

CAPJPO-EuroPalestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article