Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JACQUES ALLARD

Désormais, les femmes, qui voudront enfanter, devraient poser leur choix sur des hommes qui sont doux et bienveillants, de façon à ce que, de génération en génération (pour le temps qui reste à l'humanité avant son extinction prévisible), les gènes guerriers et violents s'affaiblissent pour enfin disparaître.  Que tout ce dont nous sommes témoins, depuis quelques années maintenant, les abattoirs, la destruction des habitats sauvages et de la biodiversité, la violence extrême lotie au coeur de notre humanité rapace et cruelle, puisse voir une fin.
Ainsi Nancy Huston exprime-t'elle son souhait de voir notre monde se transformer.

Nationalité : Canada
Né(e) à : Calgary, Alberta (Canada) , le 16/09/1953
Biographie :

Nancy Huston est une écrivaine, romancière et dramaturge canadienne, d'expression anglaise et française, vivant à Paris depuis les années 1970.

Quand Nancy Huston a six ans, sa mère part refaire sa vie ailleurs. Son père s'installe dans le New Hampshire aux États-Unis quand elle a quinze ans. Elle explique son intérêt pour la littérature par le traumatisme de l'abandon par sa mère de la fillette qu'elle était: "Le lien que j'avais, petite, avec ma mère était un lien d'absence, exclusivement nourri d'imaginaire et d'évocations à travers ses lettres, ses mots."

Elle arrive en France à l'âge de 20 ans. Elle devient l'élève de Roland Barthes et participe un temps au MLF, période pendant laquelle elle écrit des essais. Viennent ensuite les romans, avec en 1981, "Les Variations Goldberg". Avec "Cantique des plaines", elle revient, pour la première fois à sa langue maternelle et à son pays d'origine. Comme le roman est refusé par les éditeurs anglophones, elle se résigne à le traduire en français et s'aperçoit que la traduction améliore l'original! Depuis, elle utilise cette technique de double écriture.

Nancy Huston est également musicienne, jouant de la flûte et du clavecin. La musique est d'ailleurs une source permanente d'inspiration pour beaucoup de ses romans.

Elle a été la conjointe du philosophe, linguiste et sémiologue français d'origine bulgare Tzvetan Todorov. Aujourd'hui, elle est la compagne du peintre suisse Guy Oberson.

En 2016, avec entre autres Sylvie Germain, Leïla Slimani, Salomé Lelouch, Isabelle Monnin et Marie Nimier, réunies sous le nom Paris des Femmes, Ariane Ascaride cosigne l'ouvrage collectif théâtral "Scandale" publié dans la Collection des quatre-vents de L'avant-scène théâtre.

En 2009, dans une préface à la biographie que Gary Lachman consacre à Rudolf Steiner, elle dit son admiration pour la pédagogie développée dans les écoles Steiner-Waldorf (qu'elle a fréquenté elle-même en tant qu'élève).
 
https://www.babelio.com/auteur/Nancy-Huston/2614
Extraits du livre de Nancy Huston, cité par SZRAMOWO  (10 janvier 2021)
 
"Nous sommes coupables dès que nous nous levons le matin : d’où viennent les oranges de notre jus d’orange, le café de notre café, le chocolat de notre chocolat, et le chrome de la radio que nous allumons pour écouter les mauvaises nouvelles du jour ? Tout en nous affranchissant fièrement des dogmes de la religion, nous nous sommes fabriqué un péché originel bien à notre image : insidieux, omniprésent, hégémonique. "
 
 
"En fait, ô mes sœurs, la solution est simple. Bon, ça risque de prendre quelques centaines de milliers d’années, mais les résultats seront probants, je vous le promets : il nous faut apprendre à aimer les doux.
À force d’admirer, de se pâmer devant, de voter pour, de soupirer après, de copuler et nous reproduire avec les gagnants, les mecs-mecs, les battants, les musclés, les testostéronés, les alphas, les riches, les Trump, les Alexandre le Grand, les DSK, les Amin Dada, les Gengis Khan, les Ivan le Terrible, les Jeff Besos, les Jules César, les Attila le Hun, nous avons sélectionné pour les mâles de notre espèce des gènes certes utiles dans le passé, mais parfaitement catastrophiques dans le présent. Nous devons de toute urgence nous arrêter."
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article