Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

22-02-21-LE PSEUDO ISLAMOGAUCHISTE DE MME VIDAL DISSEQUE FAUSSEMENT PAR TROIS CLOWNS IDEOLOGIQUES SUR LCI (YB)

 

Hier dans l’émission « En toute franchise » sur LCI, Daniel Cohn-Bendit, Luc Ferry e Jean François Kahn ont commenté l’actualité non, selon moi," en toute franchise" mais comme chaque semaine de façon peu sérieuse et responsable, me faisant plus penser à  trois Clowns politiques caricaturant plutôt que commentant les actualités.

Hier la discussion a beaucoup parlé du fantasmagorique ISLAMOGAUCHISME aussi réaliste que le JUDEOMACONNIQUE OU JUDOEBOLCHEVIQUE chers autrefois aux nazis

Jean François Kahn où ce qu’il en reste avec sa voix chevrotante dont il abuse pour épaissir ses jeux de mots  a commencé par sembler vouloir critiquer la ministre Frédérique Vidal qui réclame une enquête sur les prétendues convergences entre l’islamisme devenu le substitut du prolétariat défaillant dans la société actuelle et une gauche qui par sa radicalité serait devenue un parti extrême rejoignant les outrances de l'extrême droite.

Monsieur Kahn commence par regretter le "quand et le comment" des propos de la Ministre. J'ai pensé qu’il s’est enfin converti au raisonnable. Nenni. Ca critique de la Ministre est purement formelle.

Aussitôt après il s'est énervé pour  ridiculiser grossièrement la protestation de dizaines de chercheurs qui n’ont pas accepté l’intrusion de l’exécutif dans le domaine de la recherche scientifique.

Jean François Kahn , ancien communiste devenu neo-libéraliste ne supporte pas le parallèle entre la situation des musulmans en France et celle autrefois du prolétariat opprimé

C’est vrai, monsieur Kahn que l’humour est précieux en politique mais quand il confine au ridicule, il salit la cause qu’il veut défendre.

Le second interlocuteur de ce « pseudo-dialogue » (ne vous ai-je pas dit que nous sommes sur LCI) Luc Ferry, qui, faussement modeste, vous laisse entendre qu’il fut le sauveur autrefois de l’éducation nationale et propose de remplacer le CNRS pour juger du prétendu islamo-gauchisme par un organisme probablement  à la dévotion , de la droite.

Quand cet ex-ministre propose une solution, prenez votre volant et tournez le résolument à gauche sans quoi vous aboutirez vite à la justification des pires déviations sociales, en faveur des plus riches qui ont le monopole du sens de l'Etat de droit.

Le troisième interlocuteur Cohn-Bendit  aussi autrefois à l’extrême gauche en éthique et en politique est une personnalité qui a le mérite d'être aussi un pragmatique.

En consultant internet, je m’aperçois que des erreurs de jeunesse lui sont assénées sans cesse par des personnes qui autrefois peut-être auraient crié avec les "loups".

 Aujourd’hui le journaliste franco-allemand ou plutôt germano-francais est embourbé lui aussi dans l’intelligentsia libérale, même s'il se pense à gauche mais il est encore capable de réfléchir à ce qui est juste et efficace.

 

 

Si Cohn Bendit a balancé ses idéaux passés de gauche assez loin, il ne me semble pas comme ses deux comparses se revendiquer d'une élite qui au nom de l’argent gagne ou volé se donne tous les droits et refuse à la majorité des citoyens, en dehors du mirage illusoire des élections, de donner son avis sur la direction des affaires et du bien-fondé des inégalités sociales scandaleuses d'aujourd'hui. 

 

Quelque temps après cet échange de guignols politiques,au JT qui a suivi peut-être, j’ai entendu une sage femme nous parler des difficultés de son métier, du revenu très bas compte-tenu d'une  formation de cinq ans (1700 euros) et de ses découragements qui parfois la poussait à chercher une autre activité moins lourde et plus lucrative.

Je me suis dit alors, qu’en mesurant la valeur humaine de la plupart des personnalités admises à pérorer sur LCI, la plupart bien entendu pour faire valoir la vision ploutocratique du propriétaire de cette chaîne, à l’exception d’un psychiatre qui est un des seuls à mettre en question le dogme capitaliste, qu'il serait fort utile de révéler au public pour chacun des « journalistes et animateurs présents » le salaire mensuel qu'ils touche sans doute de divers origines.

Imaginez le salaire mensuel de Jean François Kahn, Luc Luc Ferry et Daniel Cohn Bendit  cumulés comparé à l'inutilité et à la nocivité de  leurs propos farfelus et nuisibles pour l’ensemble des citoyens.

Bien sûrs, qu'eux s'arrogent  le droit de trouver le SMIC français trop élevé !

Dans une société consciente des vraies valeurs sociale, ne serait-il pas plus juste que les salaires octroyés à ces inutiles soient versés plutôt à ceux qui aident à donner la vie.

 


 

 

Yvan Balchoy

 



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article