Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JACQUES ALLARD

Lettre aux adhérents et sympathisants en ce début d’année 2021
(reçue via mail de info@ujfp.org

 
Cher-e-s adhérent-e-s et sympathisant-e-s,
 
Depuis février 2020, nous assistons à une crise sanitaire sans précédents à l’échelle de la planète, nous menaçant toutes et tous, mais plus particulièrement les plus démunis. Notre première pensée ira d’abord aux victimes de cette épidémie et peut-être en comptez-vous parmi vos proches ; elle ira aussi aux soignants qui œuvrant dans les pires conditions, ont fait tout leur possible pour sauver des vies, ainsi qu’à tou-te-s les premier-e-s de corvée. Les activités conviviales qui font la richesse des rapports humains dans nos vies ont été durement touchées, des professions entières ont été et sont encore paralysées, elles continuent de subir les conséquences de ce fléau, notamment dans le domaine de la culture, du spectacle. Des exilés aux nouveaux chômeurs, la précarité gagne du terrain.
 
De même, de nombreux événements militants n’ont pu se dérouler normalement et cette situation persiste en ce début d’année 2021. Cette année a aussi été marquée par une crise sociale et politique qui s’est accompagnée partout dans le monde de mesures d’une brutalité décomplexée révélant une complaisance de plus en plus marquée des gouvernements et de leurs relais médiatiques aux idées de l’extrême droite. Dans un tel contexte, symbolisé récemment par l’assaut du Capitole par des hordes racistes supportant mal leur défaite, des provocations comme celles-ci ne peuvent qu’ajouter à nos inquiétudes et nous encourager à renforcer nos engagements en faveur de la Paix, la Dignité, la Justice et contre ce qui porte atteinte à la nécessité du « vivre ensemble ».
 
Des Palestiniens oubliés par les amis du pouvoir israélien aux migrants refoulés ici-même par une République de plus en plus autoritaire et policière, le tableau est sombre et le devoir de solidarité à l’égard de toutes celles et ceux que le système tend à exclure sera plus que jamais à l’ordre du jour pour l’année qui vient. Les événements de l’automne dans notre pays, suite à l’attentat commis contre Samuel Paty, ont révélé le vrai visage du racisme d’État que nous dénonçons depuis toujours et l’UJFP s’est trouvée aux côtés de ses alliés quand le CCIF fut scandaleusement dissous et des acteurs de l’antiracisme calomniés, insultés publiquement jusque dans l’Université. Plus que jamais nous avons à jouer notre rôle : faire porter notre parole juive dans le combat contre le racisme sous toutes ses formes.
 
Pourtant, de nombreux espoirs sont apparus : à nous de nous en saisir pour modifier le rapport de force ! Aux Etats-Unis débarrassés depuis peu de Donald Trump, la colère des racisés s’est exprimée par les Black Lives Matter et a eu des échos justifiés dans la jeunesse de notre pays. Les communautés juives y expriment de plus en plus leur rejet de l’apartheid israélien, signe d’une défiance salutaire à l’encontre du sionisme. La reconnaissance de la légitimité de BDS par la Cour Européenne des Droits de l’Homme condamnant les décisions liberticides à l’encontre du boycott d’Israël en France est une réelle avancée. À Gaza, la solidarité constructive que nous avons engagée avec les agriculteurs de Khuza’a a obtenu des résultats positifs et notre contribution est appréciée. Il reste bien entendu encore beaucoup à faire.
 
Enfin, notre engagement antisioniste est désormais inscrit dans la charte de l’UJFP. Pour assurer une meilleure visibilité à notre organisation, un nouveau site a été mis en place que nous vous invitons à consulter à partir de sa page d’accueil https://ujfp.org/ et un second livre après Une parole juive contre le racisme est en bonne voie de parution pour 2021 : il s’intitulera L’antisionisme, une histoire juive.
 
Nous vous invitons à porter également cette parole juive et à nous rejoindre. Nous avons besoin de vous.
 
La Coordination Nationale de l’UJFP
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article