Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 

UNE AFFICHE A BEZIERS QUI NE FAIT HONNEUR NI A SON AUTEUR, NI A LA POLICE NI A LA CITE !

Robert Ménard, devenu maire de Béziers sous la houlette du parti raciste de Madame Le Pen est resté aussi caricatural et excessif qu’il le fut quand il portant la casquette des reporters sans frontière.

Je n’ai pas oublié ce pseudo-journaliste, mieux représentant des intérêts américains qui l’auraient, semble-t-il pas mal aidé à répandre l’American-way-of life sous l’apparence d’une presse objective qui ne fut guère son fait.

Monsieur Menard aime provoquer.

Ayant choisi aujourd’hui le racisme larvé du Front National, même s’il n’est peut-être pas officiellement membre de ce parti et devenu maire de Béziers il s’est déjà fait remarquer en verbalisant les crachat (que je n’apprécie pas plus que lui mais faut-il convaincre ses concitoyens en la matière par l'amende?), le linge étalé en rue, les antennes paraboliques (pour éviter que les étrangers si gênant n’écoutent une radio étrangère) toutes des mesures étant, je pense, à tort ou à raison hostile à la présence considérée à tort comme étrangère dans la bonne ville de Béziers.

Faut-il ou non armer la police municipale ? La question mériter d’être posée et je ne me permettrais pas de critiquer la décision de la mairie de Béziers à ce sujet. En revanche, l’affiche faisant d’un révolver l’ami de la police est une provocation grossière qui rappelle les agissements scandaleux d'une certaine police américaine pour qui les armes à feu sont souvent de mauvais amis qui tuent ceux qui n'ont pas la bonne couleur de peau.

Dans la cité dirigée par Monsieur Ménard, les étrangers risquent-ils de remplacer les noirs si injustement traités aux USA?

Monsieur Menard votre affiche de très mauvais goût est bien plus grossière et grave qu’un crachat en rue. Elle ne vous fait pas honneur !

A mon avis, les idées para-fascistes du Front National et le goût de choquer fatigueront à la longue les habitants de Béziers qui n’ont pas oublié la devise généreuse de la France.

Je ne doute pas que si tel est le cas, Monsieur Ménard cherchera et trouvera d'autres moyens de faire sensation plus en choquant qu’en cherchant une solution harmonieuse aux problèmes.

Vivement qu'il prenne sa retraite pour le plus grand bien des citoyens de France !

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article