Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 

Dans le concert des réactions stupides, racistes , provocatrices aux attentats de fanatiques criant Allah Akbar ! en accomplissant leurs atrocités, nous saluons l’intervention intelligente et à contre-courant de Roseline Amel.

 La sœur du père Jacques Hamel, assassiné dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray en 2016, tout en disant son choc sur France Info, a déclaré avoir eu « une pensée pour ses frères musulmans » après l’attaque qui a fait trois morts dans la basilique Notre Dame de Nice jeudi matin. 

Roseline Hamel : une parole bienvenue au milieu des pousse au crime

Dans un discours fort et éloquent, Roseline Hamel a rappelé à quel point il est important de lutter contre l’amalgame entre l’islam et le terrorisme. « Dans le quartier où je vis, je suis entourée de personnes qui ont cette confession, nous sommes très conviviaux entre nous, attentifs l’un à l’autre, et ces personnes de cette religion que je côtoie depuis des années, de religion musulmane, ont beaucoup de peine de ce qui se passe. L’islam, ce n’est pas ça. C’est un dieu d’amour, ce n’est pas un dieu qui demande de tuer. »

De même, l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, a refusé de se joindre à la curée des politiciens et journalistes qui font tout pour attiser les divisions et la vindicte contre leur bouc émissaire préféré, les musulmans. 

« Pour nous croyants, quand des personnes disent ‘c’est Dieu qui nous demande de tuer’, ça n’existe pas, ce dieu là n’existe pas, c’est une idole », a déclaré le prélat.

Que l’on soit croyant ou pas, il est vraiment dégoûtant de voir des « responsables » provoquer la haine, et faire prendre des risques à la population, en encourageant l’humiliation et les offenses, et en déformant le concept de laïcité.
Entre Macron qui affirme « On va continuer les caricatures », en se moquant bien des conséquences que cela peut avoir, et les Valls & Co. qui accusent  l’ « Islam politique », en étant parfaitement incapables de dire ce que recouvre cette expression inepte, tout est fait pour donner corps à ce « choc des civilisations » fantasmé, qu’ils ne cessent d’appeler de leurs voeux.

CAPJPO-EuroPalestine

NOTE D'YVAN BALCHOY

Aujourd'hui, fête de tous les saints mais aussi, ne l'oublions pas, cette spécificité chrétienne fête de tous les pécheurs.

A la télé, un frère de Saint François rappelant le pélérinage si réussi de François Bernardone, Saint François d'Assise, chez le Sultan Saladin n'ayant sur lui que son amour et sa pauvreté réaffirme cette force des DOUX.

 

Le petit francaicain n'a pas converti la grand Sultan mais tous deux, en dépit de tout ce qui les opposait se respectèrent en devenant presque des amis.

Oui, Bienheureux les doux, bienheureux ceux qui se savent pécheurs mais croient au PARDON qui n'est pas contradictoire avec le besoin de justice et de réparation.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article