Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

07-10-20- A CALAIS INTERDICTION AUX ASSOCIATIONS CARITATIVES DE NOURRIR LES MIGRANTS
07-10-20- A CALAIS INTERDICTION AUX ASSOCIATIONS CARITATIVES DE NOURRIR LES MIGRANTS

Le tribunal administratif de Lille a rejeté mardi la demande d’associations (Secours catholique, Médecins du monde, Fondation Abbé Pierre...) de suspendre l’arrêté préfectoral leur interdisant de distribuer de la nourriture et des boissons aux migrants dans le centre de Calais, leur avocat annonçant son intention de faire appel.

Le tribunal constate qu’une association mandatée par l’Etat, la Vie Active, mettait à disposition des migrants "de l’eau sur la base d’une moyenne de 5,14 litres par personne et par jour et des repas au nombre de 2402 par jour".
Suite à un entretien entre le Ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et la maire de Calais Natacha Bouchart (LR), la préfecture du Nord a décidé d'interdire la distribution de nourriture aux migrants pour toute association non-mandatée par l'Etat. Une décision qui soulève de virulentes critiques chez les associations engagées dans la défense des migrants. 

La préfecture du Pas de Calais a annoncé jeudi 10 septembre l'interdiction jusqu'à la fin du mois de septembre de distribuer gratuitement des repas aux migrants pour toute association non-mandatée par l'Etat. “Il est interdit toute distribution gratuite de boissons et denrées alimentaires [...] pour mettre fin aux troubles à l’ordre public et limiter les risques sanitaires liés à des rassemblements non déclarés” a déclaré la préfecture dans un communiqué jeudi soir. Selon elle, ces distributions de repas sont "caractérisées par le non-respect des mesures de distanciation sociale dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 [...]" La préfecture a également ajouté qu'elles "créent des nuisances et que des déchets sont laissés sur place." 


Cette décision fait suite à l'échange jeudi entre le Ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et la maire de Calais Natacha Bouchart (LR) à Beauveau. “Le ministre de l’Intérieur m’a indiqué qu’une attention toute particulière serait dès à présent portée au centre-ville afin d’empêcher la création de points de fixation (...) et d’interdire les distributions de repas organisées de façon totalement anarchique”, s'est félicitée la maire de Calais dont la précédente tentative de prendre un arrêté similaire avait été stoppée par le tribunal administratif de Lille en décembre 2019.

https://www.ladepeche.fr/2020/09/12/a-calais-gerald-darmanin-interdit-la-distribution-de-nourriture-aux-migrants-9066331.php
https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2020/09/22/a-calais-nourrir-les-migrants-reste-illegal-l-arrete-municipal-maintenu

Devant un tel abus de droit, l'affirmation de Monsieur Macron sur la priorité des lois civiles sur les lois religieuses ou émanant d'autorités internationales semble sujette à caution. Monsieur Darmanin, représentant de la Droite bourgeoise des Haust de France a beau jeu de rappeler les nuisances causées par des migrants abandonnés. Si l'Etat faisait son devoir en respectant la vie et la dignité des migrants les associations comme celles qui portent le noble nom de l'Abbé Pioerre ne devraient pas venir à leur secours.

Dans un domaine comme celui de l'accueil aux réfugiés et migrants la loi généreuse de l'Evangile et d'associations civiles soucieuses des droits de l'homme me semble nettement supérieure aux  arrêtés égoïstes venant d'un état qui oublie une partie de ses devoirs. (YB)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article